Forum RPG dans l'univers de D-Gray Man ! Rejoignez les exorcistes, les akumas ou les noah et venez combattre dans un immense bain de sang !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alia
Exorciste
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Mar 16 Oct - 20:31

Le noir absorbait la chaleur. Tour le monde le savait. Et puis, le noir était la couleur des méchants. Le Comte était méchant à vouloir tuer tout le monde. Alors ses ennemis, les exorcistes, étaient gentils. Donc, suivant cette logique, Alia se demandait pourquoi elle devait porter du noir. Surtout que dans ce pays, il faisait très chaud. Et les femmes n'avaient pas le droit de montrer leur visage. Les femmes exorcistes n'étaient pas obligées de le faire grâce à la croix du rosaire sur leur uniforme. Mais trouver de l'eau ou de simples renseignements se révêlait compliqué. Alors Alia s'était cachée les cheveux, la bouche et le nez. Pour ce qui était de ses épaules nues, elle avait enfilé une veste légère qui s'arrêtait à ses poignets. Tout cela était noir et inutile de préciser qu'Alia étouffait.
En plus, elle avait soif. Le soleil serait bientôt à son zénith mais et déjà, Alia n'en pouvait plus. Elle voulait boire. Seulement, ici les étrangers ne pouvaient pas boire aux mêmes endroits que les gens du pays. A force de chercher, elle avait, encore une fois, perdu les traqueurs qui l'accompagnaient. Promis, elle trouvait de l'eau et après elle partait à leur recherche. Mais pitié. A boire. Même de l'eau tiède elle prenait ! Tout, du moment qu'elle était un minimum potable ! Ses lèvres étaient sèches et sa gorge lui semblait être un vieux parchemin.

-Soif, murmura Alia à sa propre intention.

Elle finit par se décider à faire une pause afin de faire le point sur sa situation. Elle s'installa dans un coin, dos à un mur à l'ombre. Il était presque frais, ce qui était un bon début. Alia se mit à jouer avec son voile. Il était lui aussi noir. Mais il n'avait pas de rubans et de clochettes comme sa jupe et son corset même si on ne voyait pas ce dernier. Alia avait été oubligée de fermer sa veste pour ne pas choquer les locaux. Et sa veste aussi n'avait pas été décorée. C'était trop triste. On ne voyait pas non plus la mèche qu'elle avait tressé dans le train avec des rubans vert d'eau comme ceux de sa tenue pour s'occuper dans le train. Tellement dommage ! Tout ce qu'on appercevait d'elle restaient ses yeux bruns dorés.
A ce moment, quelqu'un passa. Alia songea qu'avec sa tenue, il ne devait pas être du pays. Avec un sourire, elle se releva et s'approcha gentiment de quelques pas.

-Dit monsieur, lança-t-elle de sa voix enfantine en anglais parce qu'elle ne parlait pas d'autre langue. Tu n'as pas l'air du coin. Est-ce que tu sais où trouver de l'eau ? Alia a très soif et personne ne veut lui en donner !

Elle devait être une étrange personne avec sa jupe ample, sa veste, son voile et l'immense faux noire dans son dos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuya Midori
Qwaser
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Mer 17 Oct - 9:00

Tout commença là bas, dans un pays du Nord, dans ce village. Ce pays... Il était tranquille, très tranquille, non pas trop parce que rien ne pouvait être trop tranquille pour moi, c'est tout ce dont j'ai eu besoin de toute ma vie, du calme. Mais bon, c'était pas gagné d'avance, quand on est gosse, il ne faut pas compter sur nos camarades pour avoir du calme. C'est pour cette raison que j'ai commencé les fugues très tôt. Mais enfin, ils ne voulaient pas comprendre, personne ne cherchait vraiment à comprendre. Enfin à part cette Mya qui me collait au basques à longueur de temps. J'ai jamais compris comment elle faisait pour rester des heures à côté de moi sans dire un mot, le regard posé tantôt sur moi, tantôt sur le point d'horizon que mon regard refusait de quitter. Je sais qu'elle s'était toujours demandé ce qui me traversait l'esprit dans ces moments là. Ahah si je savais moi même... Ce serait bien.
J'étais dans mon monde si on peut dire, complètement déconnecté, au calme... Le calme... Tu ne comprends pas toi non plus? Tu fais donc partie de ces primates qui ont toujours besoin de bouger qui ne supportent pas de prendre du temps pour réfléchir et remettre leur monde en question? Note tu as peut être raison, c'est pas ce qu'il y a de mieux à faire, mais au moins moi je ne vis pas en ayant un sentiment de culpabilité chaque jours qui me hante. Tant que je peux penser je suis libre.
Mais je m'égare...

Je vais tenter dans la mesure du possible de reprendre un récit à peu prêt normal.
Tu vois j'ai grandi dans ce pays, dans cette ville, tout le monde m'a toujours pris pour un fou. Enfin ça doit venir du fait que je restais toujours seul dans un coin assez isolé, là où je pouvais me retrouver au calme. Tous les regards seposaient sans arrêt sur moi. Et souvent les gens venaient me demander pourquoi j'étais seul, si j'étais triste. C'était juste agaçant, les gens sont devenu incapable de comprendre qu'on peut être heureux dans la solitude. Elle au moins elle vous abandonne jamais, quand vous l'abandonnez elle accepte toujours votre retour quand c'est les autres qui partent, un peu comme la souffrance.
Ces gens me rendaient fou, avec leur moule, c'est ça qui est terrible dans ces pays, ce conformisme, partout on ne trouve que ça, j'ai pourtant pas mal voyagé et partout on retrouve cette horreur, cette abomination, tous ces humains qui se ressemblent, ces robots. C'est pour ça peut être que j'ai décidé d'en devenir une caricature, une farce. Enfin quand j'estimais que je devais l'être, sinon je devenais tout ce qu'ils détestaient. Mais j'ai toujours pris un malin plaisir à mettre les gens en face de tout ce qu'ils détestaient voir, jusqu'à qu'ils comprennent que je les mettais juste face à eux même. Trouver l'absurde chez chacun et le retourner contre eux... Détruire des idéaux, des combats... Si seulement ils comprenaient que c'est pour qu'ils puissent enfin apprendre à vivre...

Mais je recommence à m'éloigner. J'ai donc grandi dans une famille banale, tellement banale qu'elle ne vaut même pas la peine que je m'arrête dessus. J'ai deux petits frères, un père et une mère. Cette dernière étant la seule qui croit encore que je ne suis pas fou dans cette famille... Quelle cloche. Mais heureusement qu'elle a été là...
Bref, avec deux petits frères, il ne fallait pas rechercher le calme à la maison, c'est aussi une des raisons de mes fugues, je m'en allais et je marchais jusqu'à la forêt pour en revenir parfois une semaine plus tard. Non généralement je ne mangeais pas pendant tout ce temps, ce qui me faisait revenir dans un état assez lamentable quand on y pense, mais c'est amusant. J'avais toujours un sourire qui se dessinait automatiquement sur mon visage quand je les voyais accourir à mes pieds pour me soutenir avec des larmes aux yeux. Et le pire c'est qu'ils ne s'en sont jamais lassé de ces retrouvailles, il faut croire que s'inquiéter pour des gens ça fait du bien? J'en sais trop rien...

Mon autre moyen de m'échapper c'était la musique. Tu sais, la musique aussi, elle peut pas t'abandonner, t'as toujours moyen d'en faire ou d'en écouter, il suffit d'ouvrir les oreilles, tout peut devenir musical, même du silence, surtout du silence. La musique elle permet de couvrir les bruits du mondes, les bruits qu'on a tous dans la tête et qu'on cherche à cacher. En fait, mieux que de les couvrir, elle les rends mélodieux, elle libère.
J'ai une guitare qui m'a toujours accompagné dans mes différents vagabondage, et d'autres instruments aussi, enfin... Un harmonica.

Avec le temps j'allongeais un peu mes fugues, mais je prévenais mes parents et ils me comprenaient, enfin ils essayaient, en tout cas ils me laissaient partir. Et ils me donnaient un peu à manger. Mais du coup à l'école je faisais un peu peur à mes camarades de classe, il parait, ce qui contribuait à m'isoler. Ce que personne ne savait c'est que j'étais toujours derrière pour surveiller cette bande de sauvages et réparer leurs dégâts, c'qu'il faut pas faire. Le problème des gens comme moi c'est qu'on reste toujours dans l'ombre comme disait Mya. Elle aurait voulu que je montre que j'étais là pour les autres mais non, j'préfère que ces égoïstes le remarquent par eux même, un jour, peut être. Comme je le dis souvent, je souhaite que les idiots vivent longtemps, histoire qu'ils supportent leur idiotie et qu'ils puissent culpabiliser assez longtemps. Ou changer de comportement, mais les gens faut pas trop compter sur eux pour ça. C'est pour ça que j'fais pas remarquer que j'aide, de toute façon après ils vont nous accuser de leur réclamer quelque chose. Bref, voilà j'étais du genre à aider les gens dans l'ombre.

Du coup j'ai été mis de côté très tôt, ce qui ne m'a jamais dérangé vu mon besoin perpétuel de calme pour pouvoir réfléchir. La seule personne à ne jamais m'avoir jugé c'était elle, Mya. D'ailleurs j'ai jamais compris comment elle avait débarqué mais un jour, elle était là, à côté à me regarder et ne rien dire, attendre que je daigne ouvrir la bouche. Je n'oublierai certainement jamais le jour où j'ai vu ses yeux s'illuminer parce que je l'avais saluée pour tenter de faire humain. Quelle bécasse celle là... Vraiment ce qu'elle pouvait être bête... Mais le fait est que quand elle était là, c'était différent. Te l'expliquer? Mais j'en sais rien moi, c'est quoi ces questions ?

Bref on ne va pas s'attarder plus longtemps sur mon enfance car au fond elle n'est pas beaucoup plus variée.
Du coup l'adolescence, période de vie dans laquelle on se cherche, on se pose des tas de questions, on fait des expériences... J'ai toujours détesté les ados!
A cette période ci, je cherchais encore plus à m'enfuir, à ne pas supporter ces gens beaucoup trop insupportables. J'aurais pu frapper n'importe qui pour n'importe quelle phrase tant elles étaient vide de sens et d'intérêt. A croire qu'un gosse pubère s'abonne automatiquement à la bêtise et la futilité.

Mes parents m'ont toujours dis que je vieillissais trop vite, c'est peut être le cas, je m'en moque au fond. Le fait est qu'à cette période j'ai vécu un truc un peu troublant, même très marquant enfin ça je n'ose même pas me l'avouer, c'est confus dans ma tête.
C'est à ce moment là que Mya est partie. A ce moment là que ses parents ont décidé qu'il était temps de déménager. En réalité pour la première fois, je voulais aller la chercher chez elle, ça faisait plusieurs jours que je ne l'avais pas vue et je m'inquiétais un peu c'est vrai. C'est bête on ne parlait presque pas mais le fait est que j'avais besoin d'elle près de moi, mais ça aussi jamais je ne l'avouerai. Du coup ce jour ci après avoir attendu longtemps, passé plusieurs jours à me ronger les ongles jusqu'au sang, à ne plus supporter qui que ce soit et où le moindre événement me donnait envie de tout casser, je me décidai à aller chez elle pour lui passer un savon. Ce n'est qu'une fois arrivé là bas que je suis tombé sur cette lettre sur le pas de sa porte, elle avait dû la lâcher en partant histoire que ses parents ne voient pas, je le sais elle était comme ça, rongée par la peur de dire non et de faire du mal à qui que ce soit. Cette lettre ne m'a jamais quitté par contre Mya... Elle était partie. Il parait que je faisais peur à ses parents...

Voilà ce jour là c'était finit, elle était partie. Je crois même que pour la première fois de ma vie une larme est tombée de mon œil et est venu tâcher la lettre.

Mais depuis ce jour là, il a fallut que je trouve une solution pour ne pas devenir fou. La bêtise sociale, les gens, tous ces gens, je ne les supporterais pas plus longtemps si je ne faisais pas quelque chose. Du coup j'ai décidé de partir, ne plus avoir de points d'attaches. Je suis allé vers mes parents pour leur dire que je ne souhaitais plus de ce type de vie, leur expliquer mon point de vue. Bien sûr ça a été difficile pour eux de me laisser partir mais il le fallait, sinon j'allais tuer quelqu'un probablement. Le meilleur moyen de me protéger était devenu de me détacher complètement des gens, de me comporter avec chacun comme si je le connaissais de longue date, comme si je ne le connaissais pas, en fait je ne faisais plus aucune différence entre qui que ce soit, tout le monde avait droit à ce que je lui accorde tout.
J'en ai croisé des gens qui ont tenté de me parler de leur vision du monde et faut dire que la plupart du temps, j'ai eu l'impression qu'ils cherchaient à se justifier vis à vis d'eux même en tentant d'obtenir mon approbation que d'écouter ce que j'avais à dire. Facile de trouver une raison à sa position quand on va parler à un vagabond. Malheureusement pour eux, ces gens ne guériraient pas...

C'est là aussi que j'ai pris conscience de cet espèce de conflit qui régnait dans le monde entre exorcistes et démons. Tu sais quand on vit dans un petit village, on est un peu en dehors de tout ça. Mais dans mes voyages, ben j'ai vu pas mal de trucs, beaucoup même. Les guerres m'ont toujours interpellées c'est vrai. Celle ci plus que les autres, chacun cherche toujours à justifier ses idéaux. Personne ne s'écoute. C'était un peu mes observations et ceci marchait à toutes les échelles. Mais il semblait que ce conflit là était le plus important au monde. Un conflit de l'ombre d'ailleurs, généralement on essayait de cacher les choses, mais pour quelqu'un qui était devenu un observateur, qui a refusé son statut d'acteur de l'histoire pour prendre le statut de celui qui voit, c'était facile. Que veux-tu franchement que je te dise ? Même ce conflit là, ne m'intéressait pas vraiment à vrai dire, enfin il était intéressant à observer, mais je m'en fichais. Quelle importance ? Dans tous les cas ça restait des gens qui se cherchaient une raison. J'étais en dehors de tout ça. Et je ne voulais pas y rentrer malgré les nombreuses personnes que j'ai pu rencontrer dans les deux camps. Il semblait que j'étais devenu interpellant pour beaucoup. Voir même qu'on aurait voulu me voir rejoindre certains rangs. Apparemment, ça allait être comme à l'école, il faut réparer les choses dans le dos des gens. Une chose est certaine, je ne prendrai jamais position pour ce genre de futilités. Je n'y vois aucun intérêt.

D'un autre côté j'étais curieux, et j'avais envie d'en savoir plus sur ce conflit. J'avais besoin d'agrandir mes connaissances également. C'est pour cette raison que je me suis laissé diriger par cet exorciste là, enfin j'ai oublié son nom, je sais juste qu'il travaille dans une académie qui forme ce genre de personnes. Mais attention, je ne deviendrai pas exorciste, c'est hors de question, je suis neutre. Je voulais juste écrire l'histoire telle que je la voyais, enfin, la graver dans mes yeux. Je savais que quoiqu'il arrive, je resterais toujours seul, ça ne m'a jamais posé de réel problème. Mais pour l'instant, ça me permettrait juste de passer le temps, de visiter une autre partie du monde. Monde que je comprenais assez bien, aussi les exorcistes, les démons... C'était pas bien différent. J'allais devoir repasser derrière tout le monde pour réparer les bêtises de chacun.

Faut tout faire soi même ici. Après cette histoire avec la jeune fille,Tetsuya se leva est parti sur le chemin il vit une fille au cheveux bleu disont très beau le bleu de l'océan le soleil était calme comme le vent,tout allez bien il remarquer la tenue de la jeune fille est oui exorciste c'était sur....... Lui comment n'étant pas exorciste il essayer d'être gentil si vous voulais une fille avec des habilles pour le quelque bizarre s'approche pour le demander de l'eau Tetsuya lui lui donna de l'eau pourquoi il ne sais pas. Est puis non car la bouteille vidé par elle il fallait trouver de l'eau,il engaga la conversation «ta tout bu enfin.......moi c'est Tetsuya,est toi l'exorciste!»
Une journée pas comme les autres commence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Exorciste
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Mer 17 Oct - 18:51

Le monsieur qui ne venait pas de ce pays et qu'elle avait abordé ne répondit pas. Il continua tranquillement son chemin, en silence, sans même paraitre l'avoir remarquée. Alia commença par faire la moue. C'était méchant. Surtout qu'il ne l'avait pas du tout vue. D'habitude, elle ne passait pas vraiment innaperçue. Quelle sensation étrange que d'être comparée à un courant d'air dans ce pays à l'air si sec. Alia l'étudia un instant puis elle fit quelques pas pour le suivre avant de s'arrêter. Il n'eut pas l'air de remarquer plus ses clochettes qui tintaient à chaque pas. Hum...

-Hé oh ? Monsieur ?

Elle réfléchit un instant puis nota qu'il n'y avait aucun local dans les parages. Tous s'étaient réfugiés chez eux pour échapper à la dictature du soleil. Alia retira donc son voile et le jeta sur son épaule. Puis elle se mit à courir pour le rattraper. Elle s'empara de son bras et s'appuya de tout son poids dessus. Elle réfléchit très vite à ce qu'elle allait pouvoir dire. Elle ne parlait pas beaucoup de langues en dehors de l'anglais. Elle avait juste quelques bases et un vocabulaire important. Du genre "bonjour", "au revoir", "s'il vous plait", "merci", "pardon", "manger", "boire", "danger" et "exorciste". C'était déjà un bon début. Alors peut être que si elle essayait une autre langue ? Hum... Non, il n'avait pas l'air d'avoir entendu. Aussi resta-t-elle dans cette langue :

-S'il vous plait ?

Elle s'appuya un peu plus sur le bras qu'elle tenait pour qu'on la remarque. Elle avait beau ne pas être très épaisse, elle faisait quand même son poids. Et les grosses bottes qu'elle portait aussi. Si là il ne remarquait rien, elle n'arriverait pas à comprendre. Aussi leva-t-elle les yeux vers le visage de l'inconnu. Elle croisa un regard noir et glacial, le genre de regard qu'avait une personne qui avait déjà tué plusieurs fois de sang-froid. Alia cligna des paupières puis se mit à sourire. Lui, il avait l'air gentil.

-S'il te plait gentil monsieur, est-ce que tu sais où trouver de l'eau dans ce pays ? Alia a très soif et personne ne veut rien lui donner. Pourtant Alia n'a fait de mal à personne !

Elle accompagna sa demande d'un air de chiot battu. On ne savait jamais. Au cas où. S'il voulait refuser.

-Alia est très gentille tu sais ? Oui oui oui. Elle n'a jamais fait de mal à qui que ce soit. Sauf peut être des Akumas mais ce sont eux qui ont commencé alors Alia les a détruit. Et puis ils doivent être tristes les Akumas à blesser les gens, tu ne crois pas ?

Elle s'interrompit un instant. Elle venait de mettre le doigt sur quelque chose qui la dérangeait. Ah oui !

-Dit monsieur, tu comprends ce qu'Alia dit ? Tu parles anglais monsieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuya Midori
Qwaser
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Mer 17 Oct - 22:53

Pourquoi fallait-il que la ville soit la ville? J'sais pas, ça aurait pu être la campagne ou n'importe quoi, un truc qui ressemble, calme, tranquille, surtout tranquille en fait. C'était pas spécialement le lieux où j'appréciais le plus de me balader mais enfin... Je ne sais même pas trop pourquoi j'y suis allé dans cette ville au fond? J'crois que je me suis perdu ouai ça doit être ça, d'un coup on se retrouve entouré de bâtiments alors qu'on avait pas fait attention...

Comment ça avait commencé d'ailleurs? J'crois que je suis juste sorti boire,je voulais aussi me promener, ouai ça doit être quelque chose comme ça. Et puis de fil en aiguille j'me suis retrouvé dans cette ville. Bousculé par les gens qui veulent tous faire la course pour aller chercher de l'eau ou je ne sais quoi, c'est pas possible de marcher aussi vite si c'est pas pour une compétition non? En tout cas c'est insupportable, pas moyen d'être tranquille. Quand je pense à cette petite vieille là bas qui avance péniblement et qui n'attrapera jamais de l'eau. D'ailleurs, si elle finit la journée avec son porte monnaie, elle sera chanceuse... Enfin elle a quand même réussit à boire, faut croire qu'ils sont habitués ici les vieux. N'empêche que c'est pas un endroit pour vieillir ça. Mais peu importe j'avais d'autre chat à fouetter... Comment j'allais sortir de ce pétrin et retrouver ma chambre moi? Je veux mon calme!

Et justement, en parlant de calme, ces petites ruelles là, elles étaient peut être plus propices à la réflexion, je pouvais y faire le point et essayer de m'orienter, quoique je sois complètement nul pour ça en pleine ville. Mais bon, c'était au moins une bonne excuse pour éviter la foule alors je m'y engageai.
Mal m'en a pris d'ailleurs puisqu'à peine entré dans la ruelle, une locomotive s'en prenait à moi.
Ah... Non j'crois que c'était pas une locomotive, plutôt une jeune fille, ouai ça doit être ça. Même dans ce coin on se fait bousculer? C'est pas une vie ça. M'enfin il parait qu'il y avait des règles de bienséance et puis elle n'avait pas l'air d'avoir fait exprès. Un peu par réflexe, je l’empêchai de tomber au sol et la déposai par la suite contre le mur, me redressant par la suite pour me remettre debout.

~ Euh... J'imagine que dans ce genre de situation on doit demander si tout va bien c'est ça?j'ai compris tous se que ta dit tu voudrais bien venir avec moi chercher de l'eau»

Ouais parce qu'il fallait l'avouer aussi, j'étais pas spécialement un fan des relations sociales faut dire. M'enfin on fait avec ce qu'on a non? Est puis autant chercher de l'eau a deux elle est peut être tomber sur lui car elle avais soif,non je dirai que c'est lui qui voulais tomber sur elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Exorciste
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Ven 19 Oct - 10:35

Alia fut obligée d'insister un minimum pour se faire remarquer. Pour elle, c'était presque un comble. On la repérait de loin et ça permettait aux gens qui voulaient l'éviter de la fuir plus facilement. Ou dans le cas des traqueurs, de la retrouver plus facilement. Pareil pour les Akumas. Un exorciste c'était déjà pas très discret parce qu'ils ne pouvaient pas détecter les machines. Même Alia avec le radar de son Innocence avait du mal. Cet homme devait être vraiment plongé dans ses pensées. A quoi pouvait-il bien penser ? Très bonne question.

-Tu vas bien monsieur ?

Il n'eut pas l'air vraiment gêné par le poids qui s'accrochait à son bras. Tout comme il ne semblait pas vraiment surpris par le fait de se retrouver subitement par une drôle de jeune fille pendue à son bras. Il l'aida simplement à se remettre sur ses pieds sans s'appuyer sur lui. Il parut ensuite un peu gêné, comme s'il ne savait pas comment il en était arrivé là.

~Euh... J'imagine que dans ce genre de situation on doit demander si tout va bien c'est ça? J'ai compris tout ce que t'as dit. Tu voudrais bien venir avec moi chercher de l'eau ?

Alia opina du chef avec énergie. Ouf ! Il parlait anglais ! Ca devrait être plus pratique comme ça ! A deux, ils pourraient trouver plus facilement. Enfin, fallait espérer.

-Oh oui ! Alia veut bien t'aider à trouver de l'eau ! Est-ce que tu parles la langue ? Et tu connais des gens ? Et tu sais où en trouver ? Et tu viens d'où d'ailleurs ? Pourquoi es-tu venu ici monsieur ? Tu cherches quelque chose ?

Elle, bavarde et trop curieuse ? Absolument pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuya Midori
Qwaser
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Ven 19 Oct - 15:29

Une chose s'est produit à laquelle je ne m'attendais pas du tout. En effet, par la suite, sans que je ne sache pourquoi ni comment, la jeune fille n'arrêter plus de parler. Est-ce que c'était nerveux ou alors c'était la chaleur qui faisait cet effet? En tout cas si la chaleur était si chaude, style soleil, c'était pas très comment dire bien de parler pendant un très bon moment, on risquait de mourir les autres eux s'en foutait complètement de nous. Bon d'accord je raconte n'importe quoi. Mais en tout cas, c'était étrange. Étrange d'autant plus qu'elle était très jeune 14 ans dans les alentour... Attends non mais qui est-ce qui va voir les gens comme ça. Elle est où la norme là? Le monde est fou les amis sachez le. Elle pris la parole tout en disant le tenant toujours le bras
-Oh oui ! Alia veut bien t'aider à trouver de l'eau ! Est-ce que tu parles la langue ? Et tu connais des gens ? Et tu sais où en trouver ? Et tu viens d'où d'ailleurs ? Pourquoi es-tu venu ici monsieur ? Tu cherches quelque chose ?

Il fit un regard tellement démoniaque est pris la parole
Bien sur se qu'elle a dit était comme du «"piapiapia"»
«je ne parle pas la langue d'ici,trouver de l'eau dans un oasis,ou un désert,je connais personne petit fille,je suis venu ici pourquoi je ne sais pas,je cherche bien quelque chose,ou je viens ta pas a le savoir!tu est trop curieuse,si tu continue je te ferais comment dire fermer la bouche avec mon épée,mais non je rigole donc parle doucement calmement»

Dis-je en parlant avec une voix très sombre.
La petit fille enchaîna avec d'autres interventions.
Quelle journée j'vous jure. J'ai faim,soif,ensuite à faire attention, parait que c'est dangereux de pas boire de l'eau, d'un autre côté j'en découvrais l'existence à cet instant alors comment aurais-je pu faire attention à quelque chose dont j'ignorais l'existence?

Cela dit, à ces affirmations concernant l'attention que je devrais avoir, je me contentai de hausser les épaules car au fond, ça m'était complètement égal. Et puis bon, c'était pas comme si je savais pas me défendre non plus, la jeune fille ne semblait juste pas être dangereuse alors j'avais pas de raison de faire attention. Je penchai alors la tête de chaque côté pour répondre simplement.


Oui c'est tout, il n'y avait pas grand chose de plus à répondre, la vie, la mort, c'était trop abstrait pour que j'en pense quelque chose, je prend ça comme ça vient. Je lui fit un regard à nouveau de façon un peu plus ouverte cette fois ci. Mais sans bouger pour autant en fait faut dire ce qui est, je sais pas plus me comporter en public alors généralement, je ne bouge pas et j'attends. mais bon fallait bouger alors je pris la route avant d'ajoutée
«bon viens!tu veut monté sur mon dos pour marcher plus vite ou non?»
J'essaye de faire bonne impression......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Exorciste
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Ven 26 Oct - 10:25

Elle avait réussi à attirer l'attention du monsieur qui n'était pas du coin. Plutôt contente, elle se mit à babiller joyeusement, le noyant sous un flot de questions. Il parut un peu étonné mais répondit à toutes ses questions. Dans l'ordre en plus ! Mais il le fit très vite, comme s'il voulait se débarasser au plus vite de tout ça au plus vite.

-Je ne parle pas la langue d'ici. Trouver de l'eau dans une oasis, ou un désert. Je ne connais personne petit fille. Je suis venu ici pourquoi je ne sais pas. Je cherche bien quelque chose. D'où je viens t'as pas à le savoir ! Tu est trop curieuse, si tu continue je te ferais comment dire... fermer la bouche avec mon épée. Mais non je rigole donc parle doucement, calmement.

Elle acquiesça et se remit à papoter. Mais elle prit soin de parler un peu moins vite. Il avait peut être du mal à tout comprendre sinon ? En tout cas, il la laissait parler, haussant simplement les épaules face à son bavardage. Il secoua la tête de temps en temps, comme pour prouver que oui, il écoutait bien ce qu'elle racontait.
Ils se mirent à marcher un peu, Alia continuant son petit monologue. Elle se mit à parler de son voyage en train jusqu'ici, de ses impressions, ce qu'elle savait du pays... Bref, beaucoup de choses.

-Bon viens ! Tu veut monter sur mon dos pour marcher plus vite ou non?

Elle secoua la tête pour dire non. Elle pouvait marcher toute seule mais elle remercia quand même le monsieur pour la proposition. Puis elle reprit son bla bla. Elle se mit à parler du maréchal Sokaro qui avait découvert qu'elle était compatible avec l'Innocence et l'avait ramenée à la Congrégation. Bien entendu, elle s'attarda un long moment sur cet homme qu'elle considérait comme un héros. Il lui avait sauvé la vie quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuya Midori
Qwaser
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Jeu 1 Nov - 20:56

Y a des jours comme ça...
J'étais dans cette ruelle à la recherche de calme et apparemment, c'était pas pour tout de suite. Puisque cette jeune fille avait eu la bonne idée de tomber dans mes bras. Enfin, voilà, on fait ce qu'on peut pour aider quoi. Mais faut dire, ça arrangeait pas vraiment mes affaires, j'étais toujours perdu.

Je penchais la tête de chaque côté en regardant cette personne qui me regardait aussi, enfin elle semblait un peu ailleurs faut dire. Dans une ruelle ça aurait pas été étonnant de se retrouver face à une toxicomane, au fond c'était courant j'en avais rencontré pas mal au court de mes voyages faut dire.
Elle semblait plutôt bien habillée, de façon plus ou moins aristocratique même, enfin j'étais pas vraiment le genre de gars à faire attention aux habits, la tenue ne fait pas le moine, la vie m'avait même plutôt appris à me méfier beaucoup des apparences, on se fait trop vite avoir. D'un autre côté, je faisais confiance à tout le monde, au fond, chacun se présente comme il a envie de se présenter, c'est leur problème. Et pourquoi est-ce qu'on parle de tout ça...? Ouai voilà tout ça pour dire qu'elle était bien habillée et plutôt charmante faut dire mais un peu dans les choux quoi.
J'aurais voulut des excuses
Des excuse est plutôt gentil, enfin c'était pas bien grave je crois, je penchai à nouveau la tête de chaque côté et je haussai les épaules l'air de rien, soupirant dans un léger sourire, très léger, fallait pas pousser non plus. Enfin j'crois que je devais essayer de pas être trop désintéressé, ça doit être ça. Tu sais j'étais pas spécialement enclin à me prendre la tête pour si peu. Mais j'crois que ça doit sembler logique que dans une ruelle comme ça, on puisse rencontrer des gens louches, enfin j'imagine.
Elle enchaîna encore quelques instants après avec une nouvelle assurance que l'on ne voyait pas avant, elle semblait avoir retrouvé ses esprits.


Monsieur le héros, rien que ça, flatteuse avec en plus. Cela dit, la question se valait au fond, qui étais-je? Parait que c'est ça que la politesse réclame.
Je haussai une nouvelle fois les épaules et articulai avec toujours ce léger sourire très neutre..

Je reculai de quelques pas pour pouvoir m'appuyer contre le mur derrière moi, les mains dans les poches et la regardai avec la tête légèrement inclinée sans dire un mot de plus, je n'étais pas spécialement bavard il faut dire. Note, je me demandais quand même ce qu'elle pouvait faire ici. Il parait que c'est pas bien de ne pas se mêler de ce qui nous regarde pas mais au fond, les règles de bienséances bourgeoises m'avaient toujours parues absurdes et j'étais libre, donc bon, suffisait de demander. Je gardai mon regard neutre, ma tête penchée et je demandai calmement.

- Et euh... Qu'est-ce que tu fais de beau par ici? J'veux dire, à part tomber sur les gens?

Ahlala, l'humour, ma spécialité. Si j'me tenais dans la rue avec une pancarte "j'anime vos soirées" je pense pas que je ferais fortune hein. M'enfin c'est ainsi. Il n'y avait plus qu'à attendre en gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Exorciste
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Mar 6 Nov - 22:42

Le monsieur tout gentil semblait quand même un peu embêté de devoir aider Alia. Il faisait une drôle de tête pendant qu'elle bavardait joyeusement. Il semblait même attendre quelque chose d'elle. Qu'il n'eut pas l'air d'obtenir. C'était un peu embêtant. Mais lui demander ce qu'il voulait ne traversa pas l'esprit d'Alia, trop excitée à l'idée de partir en expédition. Tant pis s'il ne s'agissait que de trouver de l'eau.

-Et euh... finit par dire le gentil monsieur. Qu'est-ce que tu fais de beau par ici? J'veux dire, à part tomber sur les gens?

Elle ne fit même pas attention à la tentative d'humour. Elle se contenta de sourire un peu plus en guise de réponse.

-C'est la Congrégation qui a envoyé Alia ici ! Elle doit...

Elle devait quoi d'ailleurs ? Elle avait lu sa mission dans le train mais elle avait oublié. Elle se tapota le coin des lèvres d'un doigt, pensive et surtout silencieuse. Qu'est-ce qu'elle devait faire déjà ? Hum... Excellente question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuya Midori
Qwaser
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Mer 7 Nov - 0:22

Un sourire se trouva sur sont visage,Rien que ça? C'est le visage qui introduisit une sorte de curieux rituel que je m'explique difficilement encore, mais enfin... Chacun fait ce qu'il veut faut dire.
Enfin faut dire que ce rituel était pour le moins peu commun, puisqu'elle se rapprocha de moi dans un premier temps, enfin tu sais, genre assez proche, dans ton périmètre de sécurité, mais j'dois dire que j'suis rarement sur la défensive donc ça semble normal, on y entre facilement, comme dans une auberge espagnole qu'on dit dans ces cas là?
Pour continuer, elle retomba sur moi, c'est une manie je crois, mais chacun ses tocs à la limite je peux le tolérer, on est dans un monde qui prône la diversité j'crois. Elle ne fit pas attention a mon humour, et c'est là que je me suis rappelé un vieux film avec le genre femme fatale tu sais, désintéressée mais pas vraiment non plus, enfin tu as compris.

Bref par la suite, elle vint avec sa tête plus proche de mon bras, bon faut pas dire, mais c'était un peu gênant quand même. J'sais pas, n'importe qui accepterait ce genre de façon d'agir? C'était quand même pas une coutume du pays pour se saluer, enfin j'crois. Non pis c'était pas des manières quoi, et c'est quoi ces histoires de se nourrir d'abord? Sans me laisser aller plus loin dans mes questionnements, elle ajouta un:

-C'est la Congrégation qui a envoyé Alia ici ! Elle doit...

Elle doit? Pourquoi elle doit? Quoiqu'il en soit, je ne comprenais rien alors autant attendre. Enfin, si j'en juge à la position embarrassante qui nous liait, j'allais me faire plus petit qu'un oeuf, enfin, je crois.
Oh et au fond, j'avais pas tellement envie de me prendre la tête, si ça pouvait lui faire plaisir, et en plus, elle semblait mal à l'aise ou alors triste? Je sais pas mais bon... J'aime pas voir les gens tristes alors...

Sans dire un mot, je haussai les épaules, l'air neutre et désintéressé toujours appuyé contre mon mur, je me réajustai un peu afin d'y être plus confortable et j'attendis de voir ce qu'il se passe en soupirant doucement, non pas d'ennuis mais c'était une habitude je crois, un tic, enfin mon tic à moi quoi, comme ça pourrait être de tomber sur les gens pour d'autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alia
Exorciste
avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Jeu 15 Nov - 0:46

Le gentil monsieur avait l'air content de la voir sourire. Tant mieux. Par contre, quand elle s'accrochait à lui, il semblait un peu gêné. Ben quoi ? C'était gentil ça ! Pourquoi il était mal à l'aise comme ça ? En tout cas, il voulait savoir ce qu'elle faisait ici. Et bien...

-C'est la Congrégation qui a envoyé Alia ici ! Elle doit...

Et là, gros trou. Que devait-elle faire déjà ? Mis à part trouver de l'eau ? Chercher une Innocence ? Ou quelqu'un ? Protéger ? Détruire ? Heu... Excellente question. Elle se mit à tapoter ses lèvres avec un doigt. Que devait-elle faire ? Après de longues minutes de réflexion, elle se tourna penaude vers son nouvel ami :

-Alia a oublié...

Puis elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Mais les gens allaient être fâchés contre Alia. Ils comptaient peut être sur elle. Et puis... Komui-san lui demandait toujours gentiment comment s'était passé cette mission et il discutait un peu avec elle. Et puis... Et puis...
Elle fondit en larmes. Comme ça, sans prévenir, en plein milieu de la rue.

-Alia ne sait plus ! Ils vont être très fâchés à la Congrégation ! Ouin ! Alia voulait réussir pour leur faire plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tetsuya Midori
Qwaser
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   Ven 16 Nov - 22:44

Inconscient? Oh oui, je l'étais. Enfin non pas vraiment, l'inconscience sous entendrait qu'on ne se rend pas compte des risques qu'on encourt non? Ce n'était pas mon cas, j'ai toujours été très attentif à tout ce qui se passait, je n'étais pas un observateur pour rien il faut dire. Mais j'aimais cette inconscience contrôlée c'est là que je me sentais bien j'irais même jusqu'à dire que j'en avais besoin pour être moi même. Je ne voulais écarter aucun danger, je voulais juste vivre librement et prendre les choses comme elles venaient, rien n'était mauvais, rien n'était bon, il n'y avait que des faits.

Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de pleurer Enfin c'est pas moi que ça allait déranger note enfin un peu, une fois de plus je le dis, il n'y a rien de vraiment mauvais ou bon, juste des opportunités. Je la regardai légèrement malicieusement puis soupirai en souriant et en haussant les épaules comme à mon habitude, c'était décidément une rencontre amusante.

Elle me fit part par la suite quel avais oublier? Bah franchement... Bonne résolution je suis toujours perdu moi donc bon. Je pris le temps de réfléchir un instant et puis me redressai enfin pour réfléchir
Elle pris la parole en pleurant. Mais je pris la parole avant



-Alia ne sait plus ! Ils vont être très fâchés à la Congrégation ! Ouin ! Alia voulait réussir pour leur faire plaisir

Alia a oublié...

Oublié??roh les filles d'aujourd'hui
Je la pris dans mes bras pourquoi je ne sais pas
- écoute ça va c'est rien et puis tu est très gentille faut pas pleurer c'est juste une mission et puis si tu rate la mission il seront juste un peu abasourdi et sa leur passera

Je lui souris doucement alors. L'utilisation de cette phrase bêtes de foire c'était une façon de montrer qu'on avait tous un coeur, ça m'amusait, il faut bien ça.
Et puis je pourrais enfin retourner chez moi et la laisser c'était une bonne idée. C'est vrai que j'étais décidément pas doué, mais je ne voulais pas et puis je commencer a être content d'être avec elle malgré qu'elle soit toute petite et qu'elle pleure pour rien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Y'a (trop) de soleil et rien à boire ! [pv Tetsuya Midori]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Si T'as Pas D'amis Prend Un Curly, Si t'en a Trop Prend un Fusil et Si T'as Rien de Tout ça... Fais Comme moi et Suicide Toi ! 8D
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)
» [FB] La pluie et le soleil n'y changeront rien [PV : Klara]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D-Gray Man RPG :: RPG : Le Monde :: L'Asie :: Moyen-Orient-