Forum RPG dans l'univers de D-Gray Man ! Rejoignez les exorcistes, les akumas ou les noah et venez combattre dans un immense bain de sang !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The beast over the darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: The beast over the darkness   Mar 29 Mai - 23:14

http://www.youtube.com/watch?v=byu-niARsKI

"Même si Dieu vous pardonne, moi je ne vous pardonnerai pas."

Soudain, la lame vint mordre la chair froide et la tête tomba au sol, roulant jusqu'à ce que son regard vide pointe le ciel, dans une expression d'incompréhension, comme s'il demandait au ciel de rendre raison de ces évènements.
Seul se tenait un jeune homme dont la silhouette de dos, enrobée d'un grand manteau noir et prenant appuis sur une barre de métal sombre, semblait celle d'une apparition maudite.
Au milieu d'un nombre effroyable de cadavres démembrés et découpés, il se tenait droit, regardant le ciel avec dédain. Il était issu de ce ciel et ce ciel l'avait sauvé, au prix de nombreuses vies, et de deux de plus, deux de trop, la sienne propre et celle de la fille, et pour cela il maudissait les Dieux qui lui avaient accordé ce faux-miracle.
Il n'en demeurait pas moins un miracle, équitable ou pas -mais qu'est-ce qu'un miracle équitable? L'eau transformée en vin ne désaltère plus et donne naissance à une nouvelle soif plus addictive encore, l'aveugle qui retrouve la vue se verra jeter les horreurs de l'homme devant les yeux, le mort ressuscité côtoiera de nouveau ses bourreaux-. Alors, il accomplissait sa mission, il payait son tribu, au milieu de ces ruines fumantes où la mort avait élu domicile.
Derrière lui une autre silhouette encapuchonnée de noir se découpa depuis les pierres brisés et effondrées que les hommes avaient jadis dressé. Une jeune fille du même âge que l’émissaire des Dieux. Elle aussi, revêtant cet uniforme sombre, payait un tribu auprès du créateur. Elle était sa partenaire, dans sa vie et dans son fardeau. Tous deux étaient semblables, même si la fille avait moins souffert, sans doutes.
S'il existait un destin, alors les Dieux s'étaient bien moqués du garçon, et maintenant il se tenait là, les pieds dans la boue et le sang, à quelques centimètres d'une tête tranchée à l'expression dépitée, au milieu des ruines d'une ville autrefois fleurissante.

La jeune fille jeta un oeil inexpressif au cadavres rassemblés autours du garçon, puis posa son regard sur sa silhouette en uniforme.
"L'archiprêtre nous as contacté. Les FSC vont venir nous récupérer et nous déposeront à Shanghai. Aucun survivant dans ton équipe?" [FSC: Forces spéciales conventionnelles]
Demanda-t-elle sur un ton que les années avait rendu froid.
"Juste moi."
Répondit le garçon. Au milieu des corps en vêtements civils, on pouvait distinguer quelques uniformes semblables aux leurs, armés de lames gravées d'arabesques obscurs, de talismans et de revolvers. Les équipes qui avaient accompagné les deux Alkystes s'étaient faites décimer par l'ennemi.
Alkyste, c'était le nom qu'on donnait à ceux qui portaient l'uniforme noir, ceux ayant été élu par Dieu afin de le servir, ceux dont la vie était vouée à une guerre sans répit.

Il y a deux jours, dans la petite ville de Kovlo, tranquille cité commerçante posée sur la neige de Sibérie, quelque chose avait attaqué la population en pleine rue. On parlât d'une bête, on parlât d'une machine... La créature disparu mystérieusement quelques heures après. Quelqu'un s'en était occupé. Le jour suivant eurent lieu les funérailles, mais dans la nuit des cris retentirent et des gens manquaient à l'appel, alors qu'au dehors les policiers traversaient les rues en courant, tentant de compter les habitants, de recenser et de trouver ceux qui disparaissaient. Dans le sillage des gardiens de la ville, dans leurs dos, dans les ombres, dans les cris qui déchiraient la nuit, d'autres disparaissaient encore, sans que, dans l'obscurité, on n'eut pu discerner quoi que ce soit. Et de plus en plus de gens ne répondaient plus aux appels. Soudain un incendie démarra, puis un autre. Les sirènes résonnaient et les pompiers comme les habitants tentaient de maîtriser en vain les flammes, tandis qu'aux cris et aux pleurs s'ajoutaient les hurlements de ceux qui périssaient dans les flammes. 'L'apocalypse, c'est l'apocalypse!' murmurait le prêtre, pris d'effroi. C'est vers quatre heures du matin qu'arrivèrent ceux qui s'étaient occupés de la bête deux jours plus tôt. Tout de noir vêtus ils débusquèrent la cause des disparitions, ils débusquèrent les bêtes inhumaines qui agissaient dans l'ombre. Mais elles étaient trop nombreuses, et, dans les flammes et les pleurs, un combat fit rage, des forces inhumaines s'affrontaient. Deux heures plus tard, d'autres combattants en uniforme arrivèrent, et parmi eux deux élus. La ville était déjà à moitié en ruine, et les flammes qui dévoraient les pierres comme les gens éclairaient cet enfer comme s'il y faisait jour.
Et maintenant, le soleil s'était levé, encore bas dans le ciel, sur ces ruines noircies par les flammes depuis quelques temps éteintes, sur ces corps, humains et inhumains, et sur ces deux élus, seuls survivants de cette apocalypse précoce.

Peu après, des camions vinrent les chercher. Ils traversèrent la frontière, très proche de ce qui fut un temps Kovlo, et continuèrent leur route jusqu'à un petit village chinois.
Immobile et silencieux, adossé contre la toile, assis à coté du rabat-porte de l'arrière du camion, le garçon fixait froidement la toile en face de lui, comme si son regard perçait plus loin encore. Balloté et secoué par les irrégularités de la route, il n'ouvrit pas la bouche de tout le voyage, tout comme les autres passagers.
Arrivés au village on les conduisit dans une maison où les attendait un haut dignitaire du Saint Ordre, quelques instants et une communication radio plus tard, un vortex sombre s'ouvrait devant eux.
"Bon voyage." Lança ironiquement le gradé avant qu'ils ne traversent le portail.
En un instant, ils étaient dans une toute autre salle. Là les attendaient un grand homme revêtant une robe monacale, à l'oeil droit masqué, et un autre plus petit au cheveux blancs les toisant d'un air arrogant, entouré de quatre rangés d'hommes en uniformes. Au fond, dans un coin mal éclairé de la pièce, se tenait adossé au mur un jeune homme aux cheveux longs et roux, vêtu d'une blouse blanche, portant un cache-oeil sur l'oeil droit, les bras croisés, et qui affichait un regard sévère.

"Bienvenue à Shanghai, Alkyste Fujiomi Tasuku, Alkyste Katsuragi Hana."


Lança amicalement le prêtre -archiprêtre en vérité-. Le petit homme à coté sourit avec arrogance, c'était l'Athos.
C'est ainsi qu'ils étaient arrivés à Shanghai et étaient tout de suite retourné au travail. Un jour de repos après Kovlo, des formalités administratives, la pseudo-intronisation en tant qu'Alkyste de Shanghai et une présentation aux troupes locales à l'occasion d'un entrainement commun.
Dès son arrivée, le jeune Alkyste Tasuku Fujiomi avait causé grand bruit. Il s'était rendu à la bibliothèque, la fierté de la branche de Shanghai, à la recherche de livres qu'ils n'avait pas lu, avait escaladé les rayons, sans se déranger pour prendre l'échelle prévue à cet effet, et vérifié tous les livres un par un, jetant ceux qu'il avait déjà lu hors des rayons, et il sembla qu'il les avait tous lu. Le personnel de la bibliothèque se précipita pour ramasser les livres si précieux qui s'écrasaient ainsi par terre et arrêter l'homme perché en haut des rayons, quelques mètres plus haut. Silencieux et froid, beaucoup l'évitaient depuis la première minute où il avait posé les pieds sur le sol de Shanghai. Lorsqu'il était rentré dans sa chambre, sa partenaire Hana l'y attendait. Elle déboutonna son chemisier silencieusement et lui donna le sein. Ensuite il passèrent la nuit ensemble. 'La perversion', voilà le surnom qu'on lui avait donné à Taiwan, et à Moscou s'était ajouté 'Beast of lust'. Ces ébats charnels, il en avait besoin. Pour accomplir des procédés de restauration d'un équilibre ésotérique qui maintenait son innocence et sa dark matter en harmonie, mais aussi pour oublier son fardeau et retrouver le réconfort dans les bras d'un être bien humain. Dans ces moments intimes, contrairement au reste du temps, il était vulnérable et doux, passionné, mais seule Hana pouvait le voir comme ça.
C'était en partie à cause de ces nuits qu'ils avaient été forcés à quitter Moscou.

Après avoir subit les remontrances des responsables de Shanghai et de la bibliothèque en particulier, Tasuku se vit aborder par une étrange fillette, beaucoup trop énergique à son goût.
Il semblerait qu'elle l'ait d'abord confondu avec quelqu'un, alors qu'elle revenait de mission. Elle s'était jetée dans ses bras. Puis, chaque jour elle venait le trouver pour lui raconter sa journée et tenter de le faire jouer avec elle, en vain. Il restait immobile et silencieux, la joue appuyée contre son poing, plongé dans sa lecture, insensible aux cris et secousses de l'autre énergumène.
Mikoto Minagi. De quelques années de moins que lui, elle était surexcitée. Elle lui tenait compagnie alors que Hana enchainait les entrainements au stand de tir.
Puis, quelques semaines plus tard, la fillette repartit en mission. Alors que sa silhouette de dos lui faisait signe de la main, il lança un "A plus." qui étonna tous ceux alors présents. Il avait enfin parlé.

Quand Mikoto était partie, il s'était vu confier un nouveau golem. Contrairement à l'ancien, silencieux et sans vie, celui-ci parlait et était un sacré plaisantin. Un esprit tutélaire matérialisé dans le corps d'une hermine, Albert Camomille. Mais Tasuku le piégeait en l'enfermant dans sa chambre pour rester tranquille. Les rares fois où Camo l'accompagnait et lui déblatérait ses discours habituels, le garçon lui répondait parfois, et plus rarement encore, de la fermer un instant. Tasuku commençait presque à se prendre au jeu, il commençait à parler.

Cette fois là, l'Alkyste avait encore réussi à piéger son golem. Il était assis sur le rebord d'une fenêtre au détour d'un escalier en colimaçon, plongé dans sa lecture -à laquelle, comme d'habitude, il ne portait en réalité aucun intérêt-. Il ferma soudain son livre et se leva. Il serait bientôt l'heure de manger. Il descendit donc au réfectoire. Il était assez tôt et peu de personnes étaient déjà présentes. Il laissa le cuisinier lui choisir un menu, comme à son habitude, et se dirigea vers une place en retrait, derrière l'un des piliers qui soutenait le plafond de l'immense salle. Mais alors qu'il franchissait la colonne, quelqu'un pénétra son champ de vision. Il évita sans mal l'étranger afin de ne pas rentrer dedans, grâce à des réflexes aiguisés et entretenus depuis des années, mais l'inconnu, lui, pris au dépourvu et à la garde totalement ouverte, sans doutes songeant à autre chose, s'étala par terre sans y manquer, et son plateau déversa son contenu sur le sol.
Tasuku restait silencieux devant cet asiatique aux cheveux longs et bleus qui se relevait avec peine.

[à toi, tu es donc l'inconnu aux cheveux bleux]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mer 30 Mai - 14:13

<< Tu me manques... >>

Ces trois mots étaient ceux qui se répétaient sans cesse dans la tête de Tao, qui contemplait une boutique de fleurs. Cela faisait maintenant une bonne vingtaine de minutes que le Chinois était planté là, le regard vague et dirigé vers cette boutique.

Il fallait se rendre à l'évidence : son chagrin d'amour n'était point fini et ne le serait sans doute pas avant longtemps...

Le jeune Cheng secoua la tête : Il ne flancherait pas! Pas encore!
Il avait choisi de se vouer à Dieu pour payer ses pêchés, en la mémoire de sa chère et tendre.
Mais au final, gagnerait-il son salut?
Trop de questions se bousculaient dans la tête du Chinois. Pourquoi? Comment? Où? Quand? Qui?
Le genre de question où on galère généralement à trouver une réponse, qui était, la plupart du temps, juste là, sous notre nez, affligeante et provocante.

Et pourtant non, l'être humain pouvait être si... Aveugle? Idiot? Ces deux mots correspondaient parfaitement à l'idée que Tao commençait à se faire.

Le Chinois soupira et entama sa marche, en direction de l'Ordre à qui il serait désormais dévoué : le Saint-Ordre des Alkystes.

Un ordre dont Tao n'avait jamais entendu le nom. Il ignorait même que les « combattants religieux » existaient! Quand il pensait qu'il allait en devenir un...

Le Cheng soupira une énième fois et posa les yeux sur sa valise, tout en continuant à marcher. Il espérait au moins que le personnel (?) serait sympa. Pas qu'il se casserait immédiatement s'il ne l'était pas, mais disons que son quotidien serait moins agréable... Même si en général, quand on est au service du Tout-Puissant 24h/24, c'est pas très marrant.

Traversant Shangaï, le regard vague et les yeux à demi-clos, Tao réfléchissait :

Avait-il fait le bon choix? Était-ce par amour qu'il faisait ça?

Des questions auxquelles la réponse lui semblait brumeuse et inaccessible...

Le Chinois sortit de sa réflexion, en voyant se dresser devant lui un fier et beau bâtiment.
Le voici enfin... Le Saint-Ordre des Alkystes...

Tao prit une grande inspiration, puis pénétra dans l'Ordre, abandonnant son statut de civile.

♦♦♦♦♦


<< Nom? >>

<< Cheng... Tao Cheng... >>

Voici que le Cheng était parti pour un interrogatoire. Il ne manquait plus que la lumière braquée dans les yeux et l'ambiance aurait été digne de celle d'un poste de police.

Après ce questionnement, qui avait semblé duré une éternité au Chinois, Tao se rendit compte que son estomac lui réclamait de la nourriture.

Il se mit donc à chercher un endroit qui pourrait faire office de réfectoire. Non sans questionner les personnes que le jeune homme croisait.


<< Excusez-moi, où se trouve le réfectoire? >>

Ce à quoi les gens donnèrent soit des explications trop détaillées, soit pas assez. Dans les deux cas, Tao mit une bonne trentaine de minutes à trouver l'endroit où il pourrait se rassasier...

Enfin, il pensait. Alors qu'il marchait, heureux d'avoir un plateau qui contenait l'objet que son estomac lui réclamait depuis bientôt trois quarts d'heure, il percuta un jeune homme, qui lui semblait avoir son âge, peut-être un peu moins, également d'origine asiatique.

Le jeune homme évita avec aise la chute, sans perdre ne serait-ce qu'un gramme de la nourriture sur son plateau, ce qui ne fut pas le cas de Tao.

Ce dernier se ramassa lamentablement, tandis que le contenu volait en éclat. Tao se releva péniblement, se frottant le nez, qui en avait pris un sacré coup. Il se retourna vers le jeune homme qu'il avait percuté :


<< Excusez, je ne vous avais pas vu. >>

Le Chinois tapota ses vêtements pour y ôter la poussière qui y avait élu domicile. Il commençait fort... Très fort...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Dim 3 Juin - 11:50

L'asiatique aux cheveux longs se releva avec peine et adressa à l'Alkyste un:

<< Excusez, je ne vous avais pas vu. >>

Le regard de Tasuku était totalement désintéressé. Il resta silencieux à observer l'autre se remettre sur pieds et pleurer son plateau. Ce spectacle le lassa assez vite et il enjamba le riz et la soupe déversés sur le sol pour rejoindre la table d'en face. Sans dire un mot et sans montrer aucune émotion, il posa son plateau en face de lui et s'assit, prenant ses baguettes en mains.
Son expression n'était pas froide, ni tout à fait neutre, elle était juste marquée par l'ennui et le désintérêt. Il entendait derrière lui les quelques gémissements de l'asiatique -je dis asiatique mais Tasuku est asiatique aussi, en vérité-.
Etrangement, Tasuku n'entendait pas les pas de Hana dans la salle, elle qui se précipitait dès le début de la pause et passait tout son temps à se goinfrer de beignets et autres bonnes choses jusqu'à la fin de la pause de midi... Elle devait encore être coincée au stand de tir à briefer des novices.
Il avait commencé à manger. Il ne pouvait pas dire qu'il n’appréciait pas la nourriture chinoise... C'est terriblement bon.

[je m'excuse pour la taille de ce post^^']


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Dim 3 Juin - 15:45

[Aucun souci! ^^]

Le jeune homme que Tao avait percuté ne prit même pas la peine de lui répondre, ne faisant rien d'autre que l'observer se relever et regretter cette chute qui lui avait coûté son plateau de nourriture, que le Cheng venait tout juste de prendre. Le Cheng soupira et alla finalement cherché un balais, pour ensuite balayer les débris de verres et la nourriture pour éviter que quelqu'un ne se blesse à cause des éclats ou ne glisse sur la nourriture. Une fois cela fait, Tao retourna se chercher un plateau, posant le balais contre un mur :


<< Try Again! >> Se dit-il, concentré en prenant à nouveau un plateau.

Une fois son deuxième plateau plein, Tao fixa droit devant lui : Rien à signaler, il pourrait ce coup-ci manger en toute sérénité. Le jeune homme chercha alors un endroit où il pourrait manger. La première tête qu'il vit fut celle du jeune homme qu'il avait percuté. Ledit jeune homme venait d'être rejoint par une adolescente aux cheveux courts et roux, qui s'empiffrait de beignets. D'un pas hésitant, Tao s'avança vers eux :


<< Cela vous embête si je m'installe avec vous? >> Leur demanda le Chinois, d'une voix calme et posée, un léger sourire affiché aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Lun 11 Juin - 22:18

L'asiatique se dirigea vers le placard, assez loin de l'endroit, par ailleurs, à cause de la vastitude de la pièce. Il allait chercher un balais afin de nettoyer les débris, en toute logique. Mais Tasuku fut tiré de ses pensées par un bruit de pas familier. Il s'agissait de sa partenaire. Sans se retourner, il écouta les pas se rapprocher jusqu'à ce que la jeune fille apparaisse dans son champ de vision.
Il continua à manger, sans dire un mot, et Hana s'assit alors en face de lui, elle aussi en silence. Aucun des deux n'ouvrit la bouche, ni ne daigna poser son regard sur l'autre, on eut dit de parfaits inconnus réunis par la force du hasard.
Tasuku entendit les pas de l'asiatique dans son dos, puis un brossage sur le sol. Il passait le balai, comme il l'avait prédit. Après quelques secondes, les pas s'éloignèrent à nouveau. Il allait sans doutes chercher un autre plateau.

Ce que Tasuku n'avait pas prédit, par contre, c'était que l'asiatique revienne encore une fois vers eux.
Les bruits de pas, assez hésitants, se stoppèrent à quelques centimètres de leur table, et Tasuku, intrigué, mais aussi assez exaspéré, se retourna avant que l'asiatique n'ouvrit la bouche.

<< Cela vous embête si je m'installe avec vous? >>

Tasuku resta silencieux un instant, puis se retourna, l'ignorant.
Hana, qui avait observé la scène, était assez intéressée par la situation. Sous la table, elle poussa la chaise à coté de Tasuku du pied, en signe d'invitation -bien que l'asiatique ne puisse pas savoir qui des deux avait poussé la chaise-.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mer 20 Juin - 17:11

Le jeune homme que Tao avait percuté ne dit mot et semblait carrément se moquer de la présence du Chinois. La jeune fille rousse en face de ce dernier parût plus amicale au Cheng, la chaise à côté du jeune homme aux cheveux courts et noirs fut poussée par l'une des deux personnes, Tao posa son plateau à la place et s'assied juste à côté du jeune homme :

<< Merci... >> Dit le Chinois, avant de se présenter << Je m'appelle Tao Cheng, je suis arrivé aujourd'hui... >>

Se tournant vers l'Asiatique à ses côtés, Tao essaya de ne pas se faire détester par quelqu'un dès son arrivée, ce serait énervant...

<< Encore désolé pour tout à l'heure, je ferai attention, maintenant... >> S'excusa-t-il une nouvelle fois, malgré le fait que le garçon à ses côtés s'en moque éperdument...

Tao soupira et commença à avaler son repas, tout en échangeant quelques mots avec la jeune rousse assise en face de l'Asiatique à ses côtés. Tao apprit que le jeune homme s'appelait en fait Tasuku Fujiomi et que son amie s'appelait Hana Katsuragi. Ils venaient tout justes d'arriver de la Branche de Moscou. Tao apprit alors que Shanghai était l'une des principale branche du Saint-Ordre, les deux autres se situant à Moscou et à Athos. Tao mangeait calmement, tout en écoutant attentivement les dires de Hana et le silence de Tasuku. Tao apprit également que les femmes étaient "interdites" à Athos. Il ne comprit pas trop pourquoi, et se demandait ce que ça aurait donné s'il avait été une femme... Même s'il ressemblait plus ou moins à une nana... Bref, Tao n'avait pas trop de raison de se poser ce genre de questions!
Ayant fini son repas, Tao adressa un sourire amicale aux deux personnes avec qui il avait mangé :


<< Merci pour l'accueil et la discussion, à plus tard... >> Dit le Chinois, d'une voix calme et posée, avant de débarrasser son plateau et de s'en aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mer 27 Juin - 16:02

L'asiatique s'assit à la table des Alkyste.
Tasuku n'écouta même pas ses excuses ni même son nom. Il s'en contrefichait. Son regard était froid comme la toundra d'où il venait. Il finit son repas dans un silence de mort, sans accorder un seul regard aux deux autres.
A la fin du repas, l'asiatique les remercia de leur accueil et s'en alla. On eut dit que Tasuku n'avait même pas remarqué son départ.
Bientôt ils débarrassèrent eux aussi leurs plateaux. Au moment de quitter la table, l'Aklyste lança à sa partenaire:

"Je n'aime pas les gens qui sourient sans connaitre la réelle signification de ce geste."



Peu de temps après, l'asiatique avait totalement disparu de la mémoire du garçon. Il ne se souvenait ni de son nom ni de son visage. De toute façon, il n'y avait aucunement fait attention et s'en fichait, au contraire, sur le moment de leur rencontre, il ne lui avait pas plu. Trop d'excuses, trop de sourires.
Ce jour là, il séchait encore une fois l'office. La messe et le latin n'étaient pas son truc. Il avait abandonné sa curiosité d'enfant depuis que sa mère s'était faite violer sous ses yeux.
Il n'était pas le seul à ne pas assister aux messes -du moins à toutes-, d'autres séchaient, comme Hana, d'autres travaillaient, comme tous les gens sans importance de cette battisse aux yeux du garçon, d'autres étaient en mission, comme Mikoto Minagi.
Soudain, au détours d'un couloir, une silhouette apparu. C'était une jeune femme qui manqua de lui rentrer dedans. Comme avec l'asiatique, il esquiva avec aise, tandis que la femme s'étala par terre, au milieu de tous les documents qu'elle transportait. Le regard de glace du garçon vint se poser sur le visage aux allures faiblardes de la jeune femme qui sursauta, paralysée par les yeux inexpressifs de l'Alkyste.
Tout de suite derrière la jeune femme tremblotante, un homme plus âgée se précipita pour vérifier son état.

"Margaret, ça va?!"

Il se retourna vers l'Alkyste.

"Vous pourriez vous excusez quand même!"


L'autre resta de glace, observant. Il jugeait qu'il n'avait pas à s'excuser. Après tout, l'autre était tombée toute seule. Cela énerva l'homme qui continua:

"Excusez vous auprès d'elle! C'est la moindre des choses!!"

Tasuku restait silencieux et immobile, la jeune femme laissa échapper un 'non, ca va, je...' mal assurée que l'homme n'entendit pas.

"Tu te fiches de moi, gamin?! Je vais t'apprendre la politesse!"

Il se releva et posa sa main avec force sur l'épaule du garçon. Enfin, presque, au moment où sa main allait toucher le tissu des vêtements de l'Alkyste, la main de celui-ci se posa sur celle de l'homme. Dans un coup fulgurant le garçon fit tourner la main de l'autre et le retourna, attirant son bras dans son dos et le plaquant violemment contre le mur dans une position de soumission. Sans sommation aucune, la clé se resserra d'un coup et le bras de l'homme se brisa.

"GAAAAAAAAAAAAAAAAHH!!!!!!"

L'Alkyste le laissa tomber au sol avant de continuer son chemin, enjambant les dossiers éparpillés, les mains dans les poches, sans accorer un seul regard aux deux qu'il laissait derrière lui.
Plus tard, il dû se justifier à l'Archiprêtre. Un homme étrange, portant un cache-oeil sur l'oeil droit. 'Elle est tombée toute seule. Il s'est énervé tout seul et a tenté de porter la main sur moi, je l'ai contré, c'est tout.' Toute l'argumentation du garçon tenait dans cette ligne. Il fut condamné à l'isolement dans sa chambre pendant quelques jours. Lors de sa sortie, les gens qui avaient eu vent de l'affaire l'évitaient. Il n'avait qu'une chose en tête: se réapprovisionner en lait divin, ses réserves étaient à sec et le conflit entre sa dark matter et son innocence l'irritait. Il se dirigeait donc vers les quartiers de sa partenaire.
Mais sur le chemin il rencontra un obstacle. A un croisement il vit le couloir bouché par une énorme caisse. Sans doutes du matériel inintéressant pour des sections inintéressantes. Et alors que la caisse avançait lentement, l'angle du mur dévoila l'une des personnes qui la poussait. Il s'agissait de l'asiatique.
L'Alkyste de se souvenait plus de son nom ni de qui il était mais il se rappelait qu'il ne lui plaisait pas.

"Dégage."

Dit-il sèchement en bousculant le pauvre jeune homme pour passer par l'ouverture ainsi créée. Son regard et son expression étaient toujours aussi terrifiants. Quelques minutes plus tard, la pause de midi était annoncées.
Lorsque Tao se retourna vers le réfectoire, son plateau à la main, il vit la silhouette solitaire de l'Alkyste qui l'avait bousculé quelques minutes avant.
Il mangeait seul dans son coin, les gens changeaient de direction en le voyant, on aurait presque eut pitié de lui. Il y avait quelque chose de triste, de misérable dans cette scène de solitude. En réalité il s'en fichait totalement et ça l'arrangeait bien, même, de ne pas avoir à subir le bruit d'une conversation sans intérêt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mar 3 Juil - 1:52

Tao soupira, il venait de comprendre que s'intégrer dans cet ordre ne serait pas chose aisée... En tout cas, si toutes les personnes sont comme le jeune homme qu'il a bousculé (ou plutôt l'inverse), autant être franc : il sentait qu'il allait se faire braire!
Le Chinois entama une petite promenade à travers la bâtisse, qui s'avérait être énorme. Il nota, comme il put, dans un petit coin de son cerveau le plus de pièces et leur emplacement possible. Au pire, il demanderait, mais devoir demander son chemin chaque jour, c'est fortement chiant...

Il profita néanmoins de sa promenade pour faire "copain-copain" avec les membres qu'ils avaient croisés. Le jeune homme tomba sur des personnes bien plus sympathique que Tasuku (c'était bien son nom, n'est ce pas?), ce qui rassura quelques peu le jeune homme : il y avait au moins quelques personnes chaleureuses, avec qui taper la discut' était possible.

Tout en marchant, poursuivant son exploration, il entendit un homme bien plus âgé que lui, sermonner quelqu'un d'autre et lui réclamer des excuses. Par prudence, le chinois resta caché derrière un mur et observa.
Il vit une femme à lunettes, par terre, occupée à ramasser des papiers, l'homme qui sermonnait un adolescent, qui n'était autre que le Fujiomi :


<< Il n'aurait pas un peu trop tendance à bousculer les autres sans présenter d'excuses, lui? >> Songea le Cheng, qui se rappelait qu'il avait été dans la même situation, le sermonneur en moins et de la nourriture gaspillée en plus.

Le Cheng observa le monologue dudit sermonner, qui semblait vouloir inculquer les bonnes manières au jeune asiatique et ce, d'une manière loin d'être douce. Tao pensait que Tasuku finirait par en avoir plein la grappe et à s'excuser pour être tranquille, mais non.
A la seconde près où l'homme allait toucher l'Alkyste, ce dernier, vif comme l'éclair, se saisit du bras de l'homme et lui fit une clé de bras, mettant ainsi son aîné en position de faiblesse.
Tao n'eut pas le temps de comprendre ce qui se passait qu'un hurlement strident lui broya les tympans.

<< GAAAAAAAAAAAAAAAAHH!!!!!! >>

Le bras de l'homme venait de se casser... Enfin, Tasuku VENAIT de le lui casser... Tao en eut des frissons dans le dos : dire que s'il avait insisté pour avoir une quelconque excuse, quelques heures plus tôt, il aurait pu finir ainsi..
L'homme, dont le bras était en piteux état, se tortillait et hurlait sous la douleur, tandis que la jeune femme avait une seconde fois lâché ses documents pour commencer à paniquer et demander à quiconque passant d'appeler un médecin.
Tasuku ne porta pas un seul regard à sa << victime >> et encore moins à la femme qui plaidait une aide quelconque. Il passa dans le couloir où se trouvait Tao, à qui il n'adressa pas un regard.
Peut-être ne l'avait-il pas vu?
Ou pas voulu le voir...
Après tout, le fait qu'il l'ait vu ou non importait peu le jeune homme, qui venait d'être choqué par que l'asiatique ait casser sans la moindre pitié ou hésitation le bras d'un homme, qui ne lui aurait sans doute pas fait bien mal. Un coup de poing, Tao aurait pu comprendre, mais de là à lui casser le bras.
La femme aux lunettes aperçut alors le chinois et le supplia d'aller chercher un médecin, ce que le jeune homme s'empressa de faire.

♦♦♦

Tao eut vent de la punition à laquelle Tasuku avait eu droit : "condamné à l'isolement pendant quelques jours"
Le chinois ne sachant pas encore comment l'Ordre fonctionnait, au niveau des punitions, commençait à se demander s'il n'agonisait pas par manque de nourriture...
L'affaire "Tasuku VS le Sermonneur" s'était répandue comme une traînée de poudres à travers l'ordre. Il paraissait que l'homme en avait pour plusieurs mois dans le plâtre, sans compter de la rééducation ou quelques autres choses que Tao ignoraient et qui ne l'intéressaient pas.

Le Cheng avait, durant ces quelques jours d'absence du Fujiomi, commencé à acquire contre son gré la réputation de "gentil et charmant jeune homme". Et le côté bonne poire du chinois le forçait à accepter à aider pour les grosses tâches, comme par exemple déplacer une caisse qui faisait quatre fois virgule cinq son poids. "Foutu caractère!" me direz-vous... (Ou pas!) Fort heureusement pour ses petits mais puissant (SKIP!) muscles, il n'était pas le seul à pousser cette énorme caisse, deux hommes l'aidaient, tous les deux plus âgés que le jeune homme, et de corpulence plus importantes.
Alors qu'il avançait lentement, se retrouvant à un croisement, Tao aperçut le Fujiomi, qui lui adressa ce coup-ci un regard, et un mot qui aurait put être plus poli :

<< Dégage! >>

Non mais sérieusement, Tao commençait à se demander pour qui ce jeune homme se prenait! OK, il était plus fort que lui et la plupart des membres de l'Ordre, mais c'est pas une raison pour les traiter comme des clébards!


<< Je ne suis pas ton chien, et eux non plus! Le respect ça existe, et c'est pas là pour faire joli! >> Rétorqua le Cheng, tout en continuant à aider ses camarades à déplacer la caisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mer 25 Juil - 17:59

<< Je ne suis pas ton chien, et eux non plus! Le respect ça existe, et c'est pas là pour faire joli! >>

S'écria le chinois. Les autres porteurs sursautèrent, c'était sans doute la première fois que le jeune asiatique élevait la voix.
Mais Tasuku ne broncha pas d'un poil, et continua son chemin sans se retourner. Il avait totalement ignoré le chinois.
A vrai dire, Tasuku était plus qu'habitué aux insultes. Déjà à Taiwan, les responsables administratifs-les mêmes qui ordonnaient à elle d'aller les voir en secret la nuit- ne tarissaient pas d'insultes à son propos. Et cela ne s'appliquait pas qu'à lui mais également à tous les sujets, y compris les autres sujets compatibles. Bien entendu, ils faisaient profil bas quand monsieur Fate ou ses associés de l'équipe scientifique apparaissaient. Il s'était également fait battre, la première fois il a répliqué et blessé gravement deux de ses adversaires, après cela il a été isolé sans nourriture pendant vingt jours et il n'a plus jamais répondus aux coups des adultes. Lorsqu'il fut 'complet', que la synchronisation de ses pouvoirs fut établie de manière stable, monsieur Fate l'envoya 'tester' ses nouvelles capacités sur ces même responsables, sas qu'Athos n'en ait jamais eu vent.
Plus tard, alors qu'il parcourrait le Japon, il fut confronté à de dures scènes quotidiennes, et contrairement à ce que l'on peut penser, la mort n'est pas la seule chose qu'infligent les Akumas 'évolués' aux autochtones. Là aussi les insultes sont monnaie courante, malheureusement.
Lors de ses missions à Moscou ses opposants l'insultaient aussi, ainsi que les membres de l'ordre qu'il faisait dégager de son chemin.

Les mots du chinois passèrent donc par-delà l'alkyste, sans l'atteindre d'aucune manière, comme s'il eut été sourd.

Vingt minutes plus tard Tasuku était assis seul à une table du réfectoire bien en vue, la plus accessible et proche du buffet. Toutes les tables autours étaient vides. Dans le brouhaha du réfectoire l'alkyste discerna le pas du jeune chinois dans son dos.

[désolé de raconter ma vie mais j'ai pas d'autre choix pour donner une longueur potable à se post, tu a ignoré la dernière partie du précédent(mais c'est pas grave)]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Jeu 26 Juil - 15:56

[Woups! >>" Pardon quand même~]

Ce qui irrita le plus Tao fut le fait que le Japonais n'en avait RIEN A BATTRE du fait qu'il lui ait adressé la parole! Le Cheng aurait bien été lui faire la morale, mais si c'était pour finir dans un sale état, comme le sermonneur, il passait son chemin. Tao se remit donc à pousser la caisse non sans se poser diverses questions sur le jeune homme. A peine arrivé, Tao était déjà intrigué par un des membres... Peut-être qu'Hana lui en apprendrait plus sur le Fujiomi?

Le Cheng mit de côté toutes ses questions auxquelles il n'avait pas de réponses et se concentra sur son ouvrage. C'était lui ou la caisse lui semblait de plus en plus lourde?

Quelque chose lui disait qu'il aurait mal au dos, le lendemain...

Une fois qu'ils eurent finis, Tao s'adossa contre un mur et soupira, avant d'essuyer son front à l'aide de son brassard. Il s'étira, avant de s'en aller, après avoir saluer les personnes qui l'avaient aidés. Une douche s'imposait : le jeune homme ne sentait pas la rose. Il se dépêcha donc de filer vers ladite douche, pour éviter d'asphyxier une quelconque personne.

♦♦♦

Une fois qu'il eut fini de se décrasser, le jeune Cheng entreprit d'aller manger, laissant ses cheveux, encore légèrement mouillés se balader librement, au lieu d'être attachés en une natte, il était vêtu d'une tenue traditionnelle Chinoise pourpre, à motifs rouges, dont l'avant et l'arrière étaient prolongés, mais où deux fentes permettaient de voir le pantacourt noirs du jeune homme, ainsi que ses mollets, assez musclés et d'une blancheur plus ou moins inquiétante.

Le jeune homme se servit un plateau, bien garni, il fallait l'avouer. Il avait l'estomac dans les talons! Marchant en direction d'une table le chinois aperçut Tasuku. Il préféra ne pas lui adresser la parole ou s'installer à sa table : Tao n'aimait pas qu'on l'ignore, et encore moins qu'on ne lui réponde pas.
Le "Shangaïen" s'installa donc plus loin et commença à manger, dans le calme le plus absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Sam 28 Juil - 13:26

Tasuku entendit les pas prendre une autre direction.
Cela le soulagea, il pensait que le Chinois allait persister et troubler le calme dans lequel il baignait enfin.
En fait, l'Alkyste avait déjà presque finit son repas, et bientôt, il se levait et allait débarrasser son plateau.
Quelques secondes après Hana rentra dans la salle. Elle ne trouva pas son partenaire, mais elle aperçu des cheveux longs et mouillé qu'elle ne connaissait pas, du moins ils lui disaient quelque chose, elle avait du les apercevoir quelque part. Elle se dirigea donc vers la personne en question.
Elle se l'imaginait être une jolie jeune fille, de bonne famille peut-être, au vu de sa peau blanche. Il y avait quelque chose dans sa manière de se tenir qui contrindiquait cette supposition. Etrange, elle l'intéressait.
Imaginez la déception de Hana, lorsque, ses illusions brisées, elle vit le visage du chinois maladroit en lieu et place de celui d'une charmante jeune fille dont la silhouette de dos ne l'avait pas laissé indifférente.
Elle soupira en souriant, amusée de sa propre bêtise et s'assit en face du chinois.
Le chinois était seul à sa table. Autours, une ambiance joviale régnait, on parlait, on riait, on trinquait. Personne ne prêtait attention aux deux isolés.

"Quel bruit... Apparemment un groupe est rentré victorieux de mission aujourd'hui."

Remarqua Hana alors qu'elle commençait à manger.

"Ca fait longtemps qu'on est pas parti en mission nous... Et toi, t'y es déjà allé?"

Demanda Hana.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Dim 29 Juil - 18:02

Le Chinois entama son repas dans le calme le plus absolu. Enfin, à un "détail" près.
Il s'était simplement mis à deux tables d'une bande de fêtards, couverts de pansements, bandages et autres, ce qui indiquait qu'il fêtait quelque chose, mais cela n'intéressait guère Tao, qui se concentrait sur sa soupe, ignorant les divers chants de marins entonnés par les ivrognes(?). Il entendit des bruits de pas, leva la tête de son assiette et vit Tasuku s'en aller, comme à son habitude, sans dire mot ou sans jeter le moindre regard à qui que ce soit.
Le Chinois haussa les épaules : s'il voulait rester seul, c'était son problème et Tao n'avait rien contre, mais ce qu'il ne comprenait pas, c'était ce besoin ardent de solitude et de tranquillité, qui allait jusqu'à pousser Tasuku à blesser les, grièvement ou non.
Personne n'est comme ça de naissance, il devait bien y avoir une raison... Et cette raison intriguait Tao... Il songea de nouveau à en apprendre plus sur le Fujiomi grâce à Hana, ils semblaient assez proches tous les deux, mais après, peut-être que Tasuku n'apprécierait pas ou qu'Hana ne serait pas d'accord.
Sur ces réflexions, il vit ensuite le visage d'Hana se dresser devant lui : Quand on pense au loup... La rouquine affichait une mine déçue : s'attendait-elle à quelqu'un d'autres?
La Katsuragi lâcha un soupir, et semblait amusée, puis s'assied face à Tao, ce qui l'intriguait. A quoi avait-elle bien pu penser?

La rouquine prit la parole, s'attirant l'attention de Tao :


<< Quel bruit... Apparemment, ce groupe est rentré victorieux de mission aujourd'hui. >> Remarqua la rouquine, avant de commencer à manger puis de reprendre << Ca fait longtemps qu'on est pas parti en mission, nous... Et toi, tu y es déjà allé? >>

Les lèvres du Cheng s'étirèrent, affichant un léger sourire, il secoua négativement la tête, avant de prendre la parole :

<< Je n'ai intégré l'ordre que depuis une petite semaine, donc je ne suis pas encore parti. >>

Ils furent interrompus par un objet volant non identifié, qui était passé juste en leurs deux visages et s'était étalé contre le mur, finissant sa course sur le sol. L'objet en question était un gros morceaux de tissus. Le jeune homme préféra éviter de regarder la petite fête des hommes victorieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Sam 4 Aoû - 17:12

<< Je n'ai intégré l'ordre que depuis une petite semaine, donc je ne suis pas encore parti. >>

Répondit le chinois. Alors que la jeune fille s’apprêtait à répondre une chemise fusa entre les deux locuteurs.
Elle jeta un regard en coin vers la table des fêtard.

"A Moscou ces types là auraient gouté aux 48 punitions du Jugement Divin pour moins que ça..."

Dit-elle avec un sourire ironique. Le Jugement Divin, C'était le nom que l'on donnait à l'Athos de Moscou, Chall Acustica, en raison de sa sévérité légendaire. On peut dire que Hana et Tasuku avaient subit, là-bas, au final ils avaient même été exclus de l'enceinte du Saint Ordre.

"C'était une toute autre ambiance là-bas, surtout pour ceux qui faisaient des écarts de conduite."

Continua Hana.

"Shanghai est beaucoup plus sympa, ça nous change."


La jeune fille repris une bouchée de riz. A bien y regarder, elle mangeait en quantités énormes. Sur son plateau cohabitaient diverses cuisines du monde entier. Une personne normale aurait sans doutes eu une indigestion.
Soudain un homme en uniforme apparut, se dirigeant à vive allure vers leur table.

"Katsuragi Hana et Cheng Tao? L'Athos veut vous voir immédiatement, suivez-moi."

Hana était habituée aux convocations soudaines, elle se leva sur le coup, enfournant une dernière bouchée de viande. Elle laissait son plateau sur la table, on le débarrasserait pour elle. En général une convocation de ce genre pouvait signifier deux choses: la première, qu'ils avaient faire une connerie, la seconde, qu'ils étaient mobilisés sur une mission urgente.
Ils traversaient les couloirs en direction non pas du bureau d'Athos mais de la cour principale, là d'où partaient les convois...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Sam 20 Oct - 18:11

"A Moscou ces types là auraient gouté aux 48 punitions du Jugement Divin pour moins que ça..."

Le "Jugement Divin"? C'était qui, ça? Tao tenta de visualiser une personne pouvant se voir attribuer un tel surnom... Le jeune chinois commença à s'imaginer un gros balèze, super stricte et à cheval sur le protocole... "Trop de clichés' me direz-vous...

<< C'était une toute autre ambiance là-bas, surtout pour ceux qui faisaient des écarts de conduite. Shanghai est beaucoup plus sympa, ça nous change. >>

Tao leva une nouvelle fois le nez de sa soupe, pour lancer à Hana un regard interrogateur.


<< C'était strict à ce point-là, à Moscou? >>


Hana inclina la tête, répondant positivement au jeune homme, sa bouche pleine de nourriture et les joues gonflées, ce qui la ressemblait, selon Tao, à un hamster. Tao finit sa soupe et allait attaquer une part de gâteau, quand un homme se dressa devant eux deux, les coupant en plein repas.

<< Katsuragi Hana et Cheng Tao? L'Athos veut vous voir immédiatement, suivez-moi. >>


Tao s'apprêtait à poser la classique question "Mais pourquoi?" mais il préféra se taire : il était devenu Alkyste, si on le convoquait, c'était sans doute pour une mission...
Le chinois enfourna dans sa bouche la moitié de sa part de gâteau et suivit Hana et l'homme en uniforme, tout en tressant ses cheveux à l'aide d'un ruban bordeaux qu'il avait autour du poignet. Tao s'attendait à tomber dans une espèce de grande salle ressemblant à un bureau ou une quelconque salle ayant une quelconque utilité administrative, mais il n'en fut rien. Ils furent amenés dans la cour principale du bâtiment et, cerise sur le gâteau, sous la pluie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Dim 28 Oct - 0:19

Les deux qwasers entrèrent dans la cour. La pluie s'abattait avec lourdeur sur le pavé supportant les dizaines de paires de bottes des hommes qui se trouvaient déjà là. Parmi eux, Tasuku Fujiomi, hors du rang des soldats, au regard glacial, et Athos, le garçon arrogant aux cheveux gris, suivit de deux soldats, l'un d'eux le protégeant de la pluie à l'aide d'une ombrelle, qui passait les troupes en revue.
Alors que l'émissaire, Katsuragi et Cheng rejoignaient les soldats, un homme se dirigea vers eux et leur tendit deux manteaux d'uniforme portant le blason du Saint Ordre.
L'athos pris la parole.

"Alkyste Katsuragi Hana, Alkyste Cheng Tao, vous êtes dès à présent dépêchés pour une intervention urgente à l'intérieur du pays. Voici vos ordres de mission. Vous partez immédiatement pour quatre heures de route. Les détails des opérations vous seront révélés pendant le trajet."

Annonça-t-il d'un ton sec, avec sévérité et portance.
Tandis qu'il leur tendait des lettres cachetées leur étant personnellement adressées, son regard impérieux leur intimait de ne pas faire de commentaire et d'obéir.
Athos jeta un dernier coup d'oeil aux soldats réunis sur le pavé puis ordonna:

"Départ immédiat, montez!"

Sur ces mots les soldats montèrent à l'arrière des camions garés dans la cour, armés et équipés contre les intempéries. Les capuchons s'alignèrent dans les véhicules et furent suivis de Fujiomi, toujours aussi silencieux. Katsuragi monta à son tour.
Les deux derniers arrivés, qui avaient été interrompus dans leur repas, n'avaient pas eu le temps de se préparer, mais ils étaient déjà prêt à partir, une règle stipulait que chaque qwaser devait porter son innocence sur lui en permanence, sauf cas particulier, en prévention de ce genre de situation.
Les camions se mirent en route dès le dernier soldat à bord. Quatre longues heures de route dans le froid, le vent et la pluie les attendait.
Un silence aussi glacial que l'air ambiant régnait quand un homme prit enfin la parole.

"Hum, hum. Mon nom est Kim, sergent de la section de contre-espionnage, je suis le commandant de substitution de cette opération. C'est moi qui transmettrai les ordres du haut-commandement. Voici les détails de la situation. Nos deux équipes sont envoyées en renfort dans la zone de Heijiang où nos troupes sont engagées contre un essaim d'Akumas. Il y a 11 jours un de nos qwasers a été envoyé en mission d'investigation pour récupérer une innocence. L'innocence en question, 'la dent des sept', n'était pas à l'emplacement indiqué par la section d'information. Les recherches de la section d'information ont révélé que les hommes du comte millénaire avaient mis la main sur l'innocence. Cependant le qwaser et son soutien de la section scientifique ont découvert que ce n'était pas le cas. Un élément étranger avait récupéré l'innocence. Un adepte de magie ancienne. Le haut-commandement a ordonné au qwaser de récupérer l'innocence avant le comte, bien que la présence de celui-ci ne fut encore qu'hypothétique à ce moment, mais le contact a été perdu. Nos recherches ont montré qu'un marchand de mort allié au comte créait des akumas en masse dans cette zone et une équipe supplémentaire à été envoyé afin d'assister le qwaser et son coéquipier. Mais le contact n'a pu être rétabli que cet après-midi. nous avons reçu un signal de détresse mentionnant un essaim d'Akuma et demandant assistance.
Le but de cette opération est d'extraire nos hommes de la zone de Heijiang et de récupérer l'innocence. Le premier groupe, c'est à dire les hommes dans mon camion, se chargera de récupérer l'innocence sous le commandement de Katsuragi. Fujiomi et Cheng dirigeront le second groupe chargé de récupérer nos hommes sur le terrain. Fujiomi et Cheng diviseront leurs hommes en deux groupes, Fujiomi attaquera par le Sud et Cheng par l'Est, quand aux hommes de Katsuragi, il agiront dans l'ombre et une fois l'innocence récupérée ils lanceront un assaut par le Nord si nécessaire. Terminé, des questions?"


Aucun des hommes de la section d'intervention conventionnelle ne répondit. Les trois qwasers et Kim se trouvaient dans le même camion.
Alors que le sergent reprenait une position plus confortable, Fujiomi prit la parole.

"Qui est le qwaser sur le front?
-Minagi Mikoto. Répondit immédiatement Kim."

L'expression de Fujiomi se crispa subitement. Cheng ne se souvenait pas l'avoir vu changer d'expression depuis qu'il l'avait rencontré.
Le regard du japonais replongea dans les ombres de son capuchon.
Katsuragi observait silencieusement son partenaire. Il restait plus de trois heures et demi de route, et le froid se faisait de plus en plus agressif.
Outre la réaction de Fujiomi et les explications de Kim, qui semblait d'ailleurs d'origine Coréenne, une chose intriguait Cheng. Il lui semblait avoir déjà entendu le nom 'dent des sept', mais ne pouvait se souvenir de quoi que ce soit à ce propos.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Dim 18 Nov - 15:07

Deux manteaux au blason du Saint-Ordre furent donnés aux deux adolescents. Le chinois l'enfila sans plus attendre, il n'avait pas envie de finir trempé ou malade, surtout pas en temps de mission...
Il suivit Hana à travers cet océan humain et crut apercevoir Tasuku, isolé, comme à son habitude. Mais après tout, son sort importait peu le jeune chinois, non? Ils se cherchaient mutuellement des noises, alors pour une fois qu'il n'était pas nargué... L'attention de Tao fut ensuite portée sur un petit homme aux cheveux gris, qui s'adressa à eux :


<< Alkyste Katsuragi Hana, Alkyste Cheng Tao, vous êtes dès à présent dépêchés pour une intervention urgente à l'intérieur du pays. Voici vos ordres de mission. Vous partez immédiatement pour quatre heures de route. Les détails des opérations vous seront révélés pendant le trajet. >>

Tao saisit l'enveloppe cachetée qui lui fut tendue. Il ne put poser aucune question qu'on leur ordonna un départ imminent. Il se résigna et garda sa question bien au chaud au cas où. Si ça se trouve, en cogitant un peu, il trouverait sa réponse seul, comme un grand. Il avait 18 ans, quand même! C'était un grand garçon!
Il monta parmi cette armée de capuchon, et vit les deux autres Alkystes monter en dernier. Il s'installa dans son coin et entreprit de lire l'enveloppe qu'on lui avait remise quand un autre homme prit la parole, faisant régner le silence.


<< Hum, hum. Mon nom est Kim, sergent de la section de contre-espionnage, je suis le commandant de substitution de cette opération. C'est moi qui transmettrai les ordres du haut-commandement. Voici les détails de la situation. Nos deux équipes sont envoyées en renfort dans la zone de Heijiang où nos troupes sont engagées contre un essaim d'Akumas. Il y a 11 jours un de nos qwasers a été envoyé en mission d'investigation pour récupérer une innocence. L'innocence en question, 'la dent des sept', n'était pas à l'emplacement indiqué par la section d'information. Les recherches de la section d'information ont révélé que les hommes du comte millénaire avaient mis la main sur l'innocence. Cependant le qwaser et son soutien de la section scientifique ont découvert que ce n'était pas le cas. Un élément étranger avait récupéré l'innocence. Un adepte de magie ancienne. Le haut-commandement a ordonné au qwaser de récupérer l'innocence avant le comte, bien que la présence de celui-ci ne fut encore qu'hypothétique à ce moment, mais le contact a été perdu. Nos recherches ont montré qu'un marchand de mort allié au comte créait des akumas en masse dans cette zone et une équipe supplémentaire à été envoyé afin d'assister le qwaser et son coéquipier. Mais le contact n'a pu être rétabli que cet après-midi. nous avons reçu un signal de détresse mentionnant un essaim d'Akuma et demandant assistance.
Le but de cette opération est d'extraire nos hommes de la zone de Heijiang et de récupérer l'innocence. Le premier groupe, c'est à dire les hommes dans mon camion, se chargera de récupérer l'innocence sous le commandement de Katsuragi. Fujiomi et Cheng dirigeront le second groupe chargé de récupérer nos hommes sur le terrain. Fujiomi et Cheng diviseront leurs hommes en deux groupes, Fujiomi attaquera par le Sud et Cheng par l'Est, quand aux hommes de Katsuragi, il agiront dans l'ombre et une fois l'innocence récupérée ils lanceront un assaut par le Nord si nécessaire. Terminé, des questions? >>


En entendant qu'il ferait équipe avec le Fujiomi pendant un certain temps, Tao fit la moue. Comme on l'avait deviné, lui et Tasuku, c'est le jour et la nuit, l'eau et l'huile, chien et chat, l'hiver et l'été, l'ange et le démon... Bref ils n'avaient rien en commun, hors mis leurs statuts d'Alkystes et par dessus le marché, ils ne pouvaient pas se voir! Le Shangaïen espérait que la présence des hommes calmerait un peu le jeu. Et encore, eux aussi il les prenait de haut!

Tandis que Tao faisait bouillir son cerveau en établissant des stratégies pour éviter les incontournables prises de nez, l'ambiance commençait à revenir et on se demandait aussi qui était ce jeune homme/ cette jeune fille. Tao soupirait, quand on hésitait sur le sexe d'une personne, il se sentait obligatoirement concerné. Son physique était androgyne et il le savait. C'était là son grand complexe, il préféra éviter les remarques telle que "On dirait une fille!" ou "Elle est plate! On dirait un homme!"
Au lieu de quoi, il préféra somnoler. Il avait à peu près quatre heures devant lui. Autant dormir!

Mais ces quatre heures passèrent trop vite à son goût...


<< Eh! Debout! >>

Tao ouvrit péniblement les yeux :

<< Fait chier... >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mer 13 Fév - 22:27

Avant même que les camions ne soient à l'arrêt, les hommes bondirent au sol et se divisèrent en deux groupes.

"C'est compris, Cheng? Tu passe par l'Est."

Lança froidement l'Alkyste aux stigmates à son acolyte, avant de rediriger son regard perçant vers Hana.
Celle-ci lui lança une gourde - de lait divin -, puis ils se retourna vers les hommes de son groupe.

"On va assurer l'évacuation des hommes sur les terrain. Vous, là, avec moi au Sud, les autres avec Cheng à l'Est. Cheng, reste en contact radio. Attendez-vous à du grabuge, allez, go! Go! Go!"

Ordonna Tasuku, aussitôt sa phrase terminée son groupe le suivit et ils s’enfoncèrent dans la forêt. Le groupe de Cheng attendit qu'ils bougent.
Les camions étaient arrivés sur une côte, et ils pouvaient voir le village et toute la région environnante depuis leur coin de route, au bord de la falaise, en un endroit dégagé entouré par les arbres.
Le temps n'avait pas changé, il pleuvait abondement et le froid agressait à travers même les vêtements. Le sol était boueux et glissant, un vrai temps de chien.
Au loin le village avait l'air normal mais à bien y regarder, à l'Est, une partie n'était plus qu'un champ de ruines. Tout était silencieux, aucun moyen de savoir où étaient les hommes déjà sur le terrain, et bien entendu, toutes les fréquences radio étaient silencieuses.
Le groupe de Katsuragi lui aussi partait vers le Nord, continuant sur le bord de la route, caché par les arbres, après que la rousse ait échangé quelques mots avec Kim. Ce dernier restait ici, avec deux hommes de la division logistique, pour assurer le relais communication, les deux hommes étaient en train de décharger le matériel pour l'emmener plus loin dans la forêt, à l'écart des camions qui faisaient une cible facile -ils bougeraient d'ailleurs les camions plus après ça. Kim analysait une carte qu'il avait dépliée à l'arrière de l'un des camions, à l'abri de la pluie. Cheng avait une douzaine d'hommes avec lui, Tasuku en avait autant et Hana en avait dix.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Sam 8 Juin - 3:23

[Je double-post pour réorienter tes possibilités de réponse.]

Cheng vit Fujiomi et ses hommes entrer dans la forêt, au bord du vide. L'alkyste s'arrêta sur le rebord de la falaise et fit un signe de main à son équipe. L'un de ses soldats s'avança à ses coté et se saisi d'une espèce de fusil imposant qui était rangé dans son dos. Mettant en joue une cible en contre-bas il fit feu et un câble se déroula à une vitesse fulgurante vers le bas de la falaise. Le soldat se retourna et, manipulant son arme, fit feu sur un arbre derrière eux. Une fois le câble solidement rivé aux arbres, le soldat ouvrit le fusil en deux pour laisser sortir le filin d'acier et rengaina son arme. Alors, Fujiomi indiqua d'un geste de la tête à ses hommes d'avancer et ils descendirent tous le long du câble à l'aide de poulies. Fujiomi ferma la marche.
L'équipe de Cheng était aussi équipée d'un fusil de ce type, avec deux câbles de rechange. Eux descendirent sur une cornique plus haute, sans avoir à utiliser leur équipement, et continuèrent sur le rebord du surplomb vers le bas.
Mais la pluie avait rendu les pierres glissantes, et Cheng, mal assuré, vit soudain son pied riper sur la corniche et l'entrainer vers le sol.
Se servant de son autre jambe pour glisser contre la paroi, il pensait arriver en bas indemne, mais la chute était trop haute.
Alors qu'il serrait les dents, il vit le groupe de Fujiomi en contre-bas, il fonçait sur eux et avant qu'il ne s'en soit rendu compte, le bras de l'alkyste aux stigmates heurta son ventre de plein fouet. Il avait retenu sa chute, l'empêchant de tomber la tête la première.

"Bravo" Murmura l'alkyste au chinois alors que les autres soldats s'agitaient.

"Officier Cheng!
-Ça va, il est avec nous! Apparemment tout va bien. Officier: confirmation?"

Le chinois l'avait échappé belle, en effet, mais était sur le point de rendre, se demandant s'il pourrait se retenir, la douleur sur son estomac persistait.
L'officier supérieur Fujiomi le regardait vaciller, la main posée sur son oreille droite, pour rapprocher le système de communication de sa bouche -la pluie faisait pas mal de bruit et lui parlait calmement.

"L'officier Cheng est idemne. Il est avec moi.
-Compris. Fairworm, tu prend le commandement de l'équipe Est." Répondit Kim à la radio.

Fujiomi se retourna et continua sa marche. Les hommes suivirent.
Alors que Cheng se remettait du choc, il vit quelque chose sortir de la capuche de l'autre alkyste et se percher sur son épaule.
"Quelle chute! Va falloir continuer avec nous, mon gars!"
C'était un rongeur, une hermine, apparemment, la voix venait d'elle...
"Il y a bien une solution pour te faire remonter, mais... Il vaut mieux ne pas utiliser l'équipement si tôt, et ce serait du gâchis que d'utiliser l'innocence de Tasuku maintenant..."
L'hermine qui parle avait l'air bavarde... L'innocence du commandant Fujiomi, Cheng en avait entendu parlé, il paraitrait que c'est l'un des alkystes les plus puissants du Saint Ordre.
"Oh! Je suis Albert Camomille, Camo pour faire court, esprit tutélaire incarné, aussi appelé golem de huitième génération."
Voilà qui expliquait tout.
"Tasuku, un commentaire?
-Un vrai casse-couilles." Répondit l'officier supérieur sur le même ton froid.
"Je prend ça comme un compliment."

Ils étaient arrivée dans les ruines du village. Il n'y avait pas âme qui vive, aucune trace de sang -lavées par la pluie-, aucun cadavre, aucun akuma.
"C'est plutôt vide pour une ville rasée par un essaim... Je me demande où sont passés les cadavres... Dis-moi Cheng, tu as déjà vu un akuma de près? J'imagine que oui, je me trompe?"
Question plutôt indiscrète. L'hermine continuait son discours dans le silence absolu. Le seul autre bruit était celui de la pluie qui s'abattait sur le pavé. Le soleil était déjà derrière les montagnes, l'obscurité grandissait.

[voilà, donc tu te présentes, tu réponds tout ça...]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tao Cheng
Acteur de la Guerre
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 27/11/2011
Age : 18
Localisation : Au Palais Royal de Chamallow Land.

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Mer 14 Aoû - 0:17

<< C'est compris, Cheng? Tu passes par l'Est... >>

Vu le ton sur lequel cela fut dit, Tao réagit spontanément, et de manière totalement PU-E-RILE.

<< Gnagnagna... Je t'en foutrai de l'Est. >> Marmonna-t-il avant de tirer la langue à son aîné.

Comme quoi, dix-sept ans c'est vraiment l'âge con... -du moins chez les Cheng-


<< On va assurer l'évacuation des hommes sur les terrain. Vous, là, avec moi au Sud, les autres avec Cheng à l'Est. Cheng, reste en contact radio. Attendez-vous à du grabuge, allez, go! Go! Go! >>

Tao ne discuta pas et commença immédiatement son "périple" à la tête du groupe de soldats.

Ne pas rêvasser, rester concentré, ne pas rêvasser, rester concentré, ne pas rêvasser, rester concentré.

Tao se répétait mentalement ses deux ordres pour ne pas avoir la tête dans les nuages et donc risquer de commettre une bourde monumentale, et risquer les vies de douze hommes qui attendaient sagement ses ordres.

...
...
...
Mais pourquoi ils attendaient SES ordres à lui? Après tout, Tao n'était qu'un novice, c'était même sa première mission, pourquoi prendre le risque de mettre un petit débutant à la tête d'un groupe pour une mission pareille, avec des existences en jeu, et où il risquait même sa propre peau?
A quoi pensaient ses supérieurs hiérarchiques? Mettre un bleu comme lui en leader, ils s'étaient piqués ou quoi?
Mettre un soldat plus expérimenté que lui aurait été plus logique, plus gratifiant pour ledit soldat, et BEAUCOUP MOINS risqué! ... Bon et surtout plus intelligent, autant se dire les choses en face.

Tao se rendit compte qu'il était repartit dans ses pensées lorsque... Lorsque... En fait, lorsqu'il dérapa à cause d'un sol trop mouillé, pour lâcher un juron que tous ses hommes retiendront jusqu'à la fin des temps :

<< AH! TA MERE LA *BIP!*!!! >>

A la manière d'un frimeur en snowboard, le Cheng commença à glisser le long de la paroi avant de se rendre compte qu'elle était... Trop raide. Le seul moyen de pas se casser lamentablement un os était d'être un oiseau, ou au moins un écureuil volant.
Hors, ni plumes, ni peau qui pendouille, le Chinois n'est donc officiellement PAS CAPABLE DE VOLER ET IL VA SE CASSER LA FIGURE COMME UN POT DE MOUTARDE QU'ON JETTE A LA FENÊTRE!

Alors qu'il s'attendait à avoir la jambe en lambeaux, Tao se prit un violent coup dans la bidouche, qui lui coupa le souffle pendant une seconde, avant qu'il ne comprenne que Tasuku avait utilisé son bras et sa force surhumaine pour stopper sa chute et accessoirement, lui fracasser l'estomac, Tao, un peu sous le choc vacilla un peu, se demandant s'il n'allait pas rendre son déjeuner sur son actuel sauveur.

<< Bravo.
- Je sais, j'assure... >> Répondit ironiquement la nouvelle recrue, en commençant à devenir vert.

Tao s'appuya au mur, pour se remettre de ses émotions pendant que Tasuku "rassurait" ses coéquipiers en leur disant que le chinois allait bien alors qu'il allait tout bonnement gerber. De nouvelles instructions furent données à l'équipe et Tao fut donc sous le commandement de... TASUKU! Youpi Tralala! La vie est belle, Je suis aux ordres d'un mec que je ne peux pas saquer!*

Il vit alors un petit animal sortir de la capuche de Tasuku et... Parler?

<< Quelle chute! Va falloir continuer avec nous mon gars! >>

... What The Fuck? Une HERMINE QUI PARLE! Cheng se demandait s'il n'avait pas des hallucinations, mais quand l'hermine se présenta comme étant un esprit tutélaire sous le nom d'Albert Camomille -Camo pour les Intimes- et apparemment casse-couilles d'après Tasuku, Tao se dit qu'il était tombés chez des MALADES!

Après un peu de routes dans le silence le plus totale, le groupe arriva aux ruines du village :
<< C'est plutôt vide pour une ville rasée par un essaim... Je me demande où sont passés les cadavres... Dis-moi Cheng, tu as déjà vu un akuma de près? J'imagine que oui, je me trompe? >>

Tao sentit son visage s'assombrir et les larmes vouloir remonter, ainsi qu'une boule au fond de sa gorge, mais il se contenta d'hocher la tête :

<< Tu ne te trompes pas, j'ai déjà eu l'occasion de tuer des akumas. Sinon, je vois pas trop ce que je ferai ici... >>

Une réponse certes sèche, voire désagréable mais qui, à bien y réfléchir tenait parfaitement la route puisqu'on se bat -avant tout- pour récupérer des innocences, et qui dit Innocence dit Akuma.
Cheng écoutait d'une oreille distraite le discours de Camo'. Il était plus intéressé par les ruines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tasuku
Admin
avatar

Messages : 613
Date d'inscription : 12/11/2010
Localisation : A proximité du bain des femmes

MessageSujet: Re: The beast over the darkness   Sam 5 Oct - 18:37

http://www.listenonrepeat.com/watch/?v=zPIO6oeYHr8

Le chinois avait un air ahuri. Ce devait être la première fois qu'il voyait un animal qui parle. D'un autre coté on peut assumer que c'est compréhensible. Au bout d'un moment, il daigna répondre à l'hermine.

"Tu ne te trompes pas, j'ai déjà eu l'occasion de tuer des akumas. Sinon, je vois pas trop ce que je ferai ici..."

dit-il alors que son regard se perdait dans les ruines.

"Oh, ce n'est pas toujours le cas, notre organisation recherche toutes les innocences, cela inclue de leur trouver des compatibles, et par conséquent de parfois tomber sur des compatibles n'ayant même pas connaissance de leur innocence, ou de trouver des compatibles sans leurs innocences, guidés par celles-ci. C'est ta première mission sur le terrain, je crois. Dis-moi tu n'es pas très bavard, c'est la première fois que tu vois un esprit tutélaire? Il y en a quand même un certain nombre au QG..."

Répondit l'animal.

*toi tu l'es trop*

Pensa Tasuku qui les écoutait d'une oreille.
Il avait autre chose à l'esprit. Où étaient les gens? Et surtout où était l'ennemi.
Il traversèrent les rues jonchées de débris. Le japonais pouvait très bien s'imaginer de quoi cet endroit avait l'air quelques heures ou jours plus tôt, un champ de bataille impitoyable, au milieu des flammes et des hurlements. Il y était habitué. Qu'en était-il de Cheng?

"Ici Fairworm, aucune trace des troupes alliées pour l'instant, aucun autre contact non plus."

Indiqua brièvement une transmission radio.

"Même chose ici."

Répondit tout aussi succinctement le Japonais aux regard froid.


Il ne se passait rien, quand soudain une explosion retentit au loin.
Le Japonais et les hommes tournèrent la tête de concert, tandis que la voix du Coréen à la radio répondait à celle de fairworm au sujet de l'explosion.

"On a entendu aussi, au Nord-Ouest."

Ajouta à son tour le Japonais.
Le Coréen répondit en indiquant qu'il semblait y avoir une colonne de fumée à deux kilomètres au Nord-Ouest de leur position supposée, mais la visibilité, déjà très mauvaise à cette heure-ci, était amoindrie par le temps.
Dans une minute à peine, la ville tomberait dans l'obscurité totale, alors que le bruit de la pluie s'élevait au-dessus de leurs voix et du bruit de leurs pas.
Ils seraient privés de leur vue et de leur ouïe. Autant dire que leurs sens ne les aideraient plus...
Sur ordre du Japonais, ils se dirigèrent vers l'origine de l'explosion, au pas de course.
Cheng avait naturellement suivi un entrainement physique intensif en arrivant au Saint Ordre, mais lui seul savait s'il tenait bien le rythme, juste derrière le Japonais. A leur vitesse, ils mettraient environ 12 minutes à rejoindre leur destination.
A quatre minutes de leur destination, ils reçurent un appel radio soudain:

"Ici Fairworm!! Avons engagé le combat! Avons rencontré groupe d'akuma, nombre inconnu! Je répète, avons engagé le combat contre akuma, nombre inconnu, plus d'une vingtaine!"

Alors il y avait bien des akumas dans le coin... L'équipe de fairworm avait engagé le combat à un kilomètre Nord-Nord-Est, vraisemblablement. L'estimation de leurs positions respectives étaient fortement contrariée. Sans son manque de chance précédent, le Chinois serait lui aussi au combat, à la tête d'une troupe... Était-ce vraiment de la malchance?

"Reçu, nous continuons vers notre destination initiale."

Indiqua le Japonais à la radio.
Ils n'iraient donc pas les aider?
Lorsqu'ils arriveraient à leur destination d'origine, ils ne trouveraient aucune trace de ce qui a causé l'explosion, ni de trace de corps, juste l'odeur de la pluie ayant chassé celle de la poudre. Mais Cheng aurait un mauvais présentiment....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The beast over the darkness   

Revenir en haut Aller en bas
 

The beast over the darkness

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» The Beast Below [OneShot 162X]
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D-Gray Man RPG :: RPG : Le Monde :: L'Asie :: Chine-