Forum RPG dans l'univers de D-Gray Man ! Rejoignez les exorcistes, les akumas ou les noah et venez combattre dans un immense bain de sang !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Alexander
Compatible
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 25
Localisation : Entre ciel et terre

MessageSujet: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Mer 10 Aoû - 1:20

Le soleil de plomb flamboyait dans le lointain tel un oeil ardent, ses rayons frappant le sol tel de vastes lances d'or brulant tout sur leur passages, faisant étinceler le sable au loin comme un tapis de velours jaune. Le vent sec et chaud levait de petits tourbillons de sable et prenait les voyageurs à la gorge et leur volait leur souffle pour le remplacer par le besoin impérieux d'un peu d'eau à boire... le sifflement qu'il produisait par moment une allégorie d'animal fantasmagorique ou l'écho d'un combat depuis longtemps achevé. La chaleur accablante alourdissait les membres, les emplissant de plombs et alanguissant les gestes comme au milieu d'une masse de gelée, quand à son esprit il semblait sur le point de l'abandonner tant le simple fait de réfléchir lui coutait du peu d'énergie qui lui restait. Une tâche coloré venait entacher la chape jaune qui couvrait le pays, une tâche grise, verte, rouge et bleu... un petit arc en ciel fendu en deux et dont le coeur évanescent scintillait comme un joyaux, le Nil, source de la vie dans cette contrée ravagée par le souffle ardent de Seth. L'eau avait parfois une couleur plus sombre et boueuse, surtout lorsqu'elle se trouvait près d'une ville mais le reste était d'une superbe couleur azurée ou céladon dont la simple vue pouvait étanchée la soif la plus terrible et attirait bien mieux que tout les chants de sirènes. La végétation aux abords du long fleuve, luxuriante et exotique à ses yeux venus du vieux monde, formait une tâche verte agréable tel une émeraude précieuse ancrée dans la roche d'une caverne, mirage flottant entre les bancs de sable comme une promesse de vie...
Fatigue, le mot tambourinait dans son esprit depuis leur première semaine de voyage, il n'avait jamais été aussi fatigué de toute sa vie, son corps était drainé de toute son énergie, protestait à chaque mouvement, menaçait de l'abandonner d'un instant à l'autre, son humeur rendue exécrable par la chaleur qui l'accablait sans cesse. Il avait beau être habitué là c'était trop, beaucoup trop pour lui... Et pour couronner le tout il ne pouvait même pas faire abstraction du bourdonnement incessant qui en résultait allait finir par le rendre fou, les tiraillements de ses chaines ayant décidées de lui mener la vie dure au plus simple sens du terme. Il n'avait pas la moindre idée du pourquoi ni du comment et ne voulait pas la connaître d'ailleurs, il avait déjà un objectif et c'était assez, il n'allait certainement pas courir après tout les démons du monde juste parce que trois grammes d'innocence le voulait... c'était lui le maitre non mais ! Et en parlant de maitre il fallait bien avouer que si il mettait la main sur le responsable de ses malheurs celui ci passerait un sale quart d'heure, lui offrir quelque chose qu'il savait pertinemment être une innocence, le planter chez lui sans une once d'explication, fuir aux quatre coins du monde en l'obligeant à lui courir après sans interruption, lui donner des missions plus farfelues les une que les autres... mais ENFIN, il l'avait retrouvé, en Egypte rien que ça ! Messir prenait du bon temps pedant que la guerre battait son plein ou essayait il encore de trouver il ne savait quoi il ne savait où ? Au final la seconde solution était certainement la bonne à voir les étranges phénomènes qui avaient lieux dans le pays au même moment... Tout cela avait franchement l'air d'être la preuve de la présence d'une innocence même si les journaux en faisait leur choux gras. Il allait avoir d'autant plus de travail mais le plus important était de retrouver son ex-beau-frère et de l'étriper en bonne et dû forme avant de s'occuper d'un quelconque don de dieu. Sa vengence d'abord, le reste ensuite.
En plein milieu d'un petit village proche des pyramides il avait arrêté son chauffeur et s'était mis en devoir de poser des questions à tout ceux ayant pu croiser la route de Karl Heinheart. Contre toute attente il obtint un assentiment assez rapidement, un homme correspondant trait pour trait à son imbécile de meilleur ami se trouvait bien en ville... Illumination... il était encore là, il flemmardait sans même la moindre précaution élémentaire. L'heureux idiot. Il allait le payer très cher, très très cher même... Aussitôt avait il récupéré l'adresse de l'homme aussitôt marchait il d'un pas militaire vers le bars indiqué avec la ferme intention de se rendre coupable d'un kidnapping avec préméditation et suivie d'un assassina en règle... Il n'eu aucun mal à le repéré en plein milieu de la foule et marcha sus à la bête avec la détermination nait de son irritation et de pas moins de deux années de vadrouilles complètes. Il aggripa son épaule de toute ses forces, plantant ses ongles dans le tissu et le tira brusquement vers lui :

« You Godforsaken, Goat headed Idiot, What do you think you... »

Les mots s'étranglèrent dans sa gorge, il ouvrit un instant de grands yeux, refusant d'admettre ce qu'il voyait, refusant la méprise gigantesque qui venait de se produire... non.. définitivement... pas... lui...

« Oh no ... not you ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Jeu 11 Aoû - 7:34

Chaud. Beaucoup... trop... chaud!!!! Notre akuma degente ne suportait definitivement pas cette chauler. Un soleil de plomb avec un ciel sans nuage et qui n'etait pas pret a se couvrir... Voila ce qui le mettait hors de lui. Ah? Vous croyez qu'il agonisait sous cette chaleur atrosse? Mais non voyons! C'est cette meteo qui le revoltait. Quel imbecile avait decide de l'envoyer dans un region ou il serait vulnerable?! Hein?! Quelqu'un avec le cerveau aussi grand qu'un grin de sable oui!! Mais quel imbecile!!! Quel idiot!! Et par dessus le marcher il devait jouer a "va chercher l'innocense". Mais bon dieu pour qui on le prenait?! Lui, une arme de destruction massive envoyer sur une mission pareil!! Il etait tellement enrage qu'il ne voulait meme pas jouer avec les humains. Quel poisse! Recapitullation des informations de la mission: un tombeau a etait ressament decouverte et a etait ouverte. Tout ceux present a son ouverture son mort d'une sorte de pneumonie. Le gens du pays disant que c'etait la malediction du pharaon contre les pilleur de tombeau... Mais ce n'est pas le plus interersant. Les cadavres frais pret de la pyramide se sont mit a marches sans trouver de repos. Ce phenomen devient de plus en plus remarque le plus on se rapproche du tombeau. Hypothese logique: il y a une innocense dans ce tombeau. Et c'etait lui qui etait charge d'aller la chercher. Que dale oui! Il etait hors de question qu'il aille se rendre malade et se perdre la dedans! Les exorcistes avait droit aux finders alors lui aussi! Il envoya une dizaine de lvl 1 voirent ce qui en etait a son arrive. Il resta alors a se detendre dans un bar pour relacher un peu de tention... Le voila entrain de sirotait un ver, tranquil, peinard, personne pour le deranger, bien... Brusquement force de se retourne:

« You Godforsaken, Goat headed Idiot, What do you think you... »

Il regarda le jeune homme etonner. Il avait fait une erreur sur la personne? Attends... Mais oui!! C'etait lui!

« Oh no ... not you ! »

Un sourire radieux se dessina sur ses levres malgres la derrniere rameque plutot blessante du brun.

- Well if it isn't Mr. James! Come, come! Have a seat!!

Lui donne un tape amicale sur le dos le forcant a s'assoir au bar. Il s'exclama:

- Owner! One glasse for my friend here!!

Il redirigea son attention vers lui une fois qu'il fut servit.

- That was rather unexpected! It's been so long since I've seen you! What a coinsidence! And in a place like this of all others!

Il rit d'une maniere chaleureuse.

-To our reunion!

Il cogna doucement son ver contre le sien puis bois une gorger avant de reposer son ver avec un soupir et un frison de satisfaction.

-So tell me, what are you doing in this part of the world?

Sa bonne humeur etait de retour. Il etait content de pouvoir encore jouir du spectable de ses beaux yeux. Il en etait sur: il les voulait et il aller les prendre une fois cette sotte mission terminer. Il les garderait dans du formole et ils ne seraient qu'a lui. A cette pense son sang se mit a bouillir d'envie et il du se faire voilence pour ne pas faire un carnage. Il avait encore du temps pour jouer avec lui avant qu'il ne soit temps de plier baggage... Oui, beaucoup de temps...
Revenir en haut Aller en bas
James Alexander
Compatible
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 25
Localisation : Entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Ven 12 Aoû - 15:59

Hypothèse numéro 1 : La chaleur avait eu raison de lui et il délirait tout seul, ce qui expliquerait pourquoi Karl s'était soudain transformé en cet espèce d'âne bâté. Quelqu'un allait s'occuper de lui et dès qu'il serait à l'ombre et réhydraté tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Hypothèse numéro 2 : Il était endormis et cauchemardait joyeusement et allait probablement se réveiller d'une minute à l'autre pour découvrir que tout ceci n'était que le fruit de son esprit fatigué et qu'il n'avait absolument rien à craindre. Hypothèse numéro 3 : Il avait vraiment l'idiot devant lui et l'avait vraiment attrapé par le col... à ses risques et périls... Il restait immobile, le regardant avec surprise , interdit. Non c'était forcément l'hypothèse une ou deux, il n'y avait pas à tortiller rien que l'idée d'une telle coïncidence il en avait des démangeaisons. Il ne pouvait pas être dans une telle situation, c'était logiquement impossible... sur tout les hommes grands, blonds, aux yeux verts, parlant l'anglais qui existaient sur terre, pourquoi fallait il que ce soit celui là précisément ? Ah que le monde était cruel... et petit... oui, il ne pouvait pas vraiment se faire d'illusion même si il aurait préféré. Le blondinet en face de lui n'était certainement pas son meilleur ami, il n'avait pas la même allure... comment avait il pu se méprendre à ce point ? Et au moment même où il commençait à reprendre ses esprits et à songer à prendre subtilement la fuite loin du phénomène de foire celui sembla décidé qu'il n'irait nul part. Le voilà qui partait dans une tirade sur leur retrouvailles alors même qu'il faisait tout pour s'en aller le plus loin possible... était il vraiment aveugle ou juste têtu ? Ou bien les deux ? De toute façon il lui serait à présent dur de partir poliment vis à vis du patron du bar, on venait de lui mettre un verre dans la main. Il était tellement sous le choc qu'il avait à peine remarqué la tape dans son dos...

Un coup d'oeil alarmé vers le verre lui indiqua qu'il s'agissait d'un simple verre d'eau, le barman ne devait pas savoir quoi lui donner ou alors il avait vraiment la tête d'un gamin mineur, aller savoir. Il n'aimait pas l'alcool c'était donc tout aussi bien, surtout que par cette chaleur il risquait de tourner de l'oeil si il se mettait à boire quoi que ce soit d'autre que de l'eau. Il pinça les lèvres et bu le tout d'un trait avant de grimacer... erreur, ça c'était pas de l'eau mais de l'eau de vie, beuark, pour le coup il en secoua la tête en se forçant à ne pas montrer ce qu'il pensait et commanda un verre d'eau, simple cette fois, pour faire passer le goût absolument affreux qu'il avait sur la langue. Il reporta son attention vers son vis à vis et le jaugea du regard. En quoi est ce que cela le regardait, ce qu'il était venu faire ici ? Il n'avait pas garder les lamas ensemble ! Et en plus cela faisait deux fois qu'il le trouvait sur son chemin alors qu'il cherchait des informations au sujet de Karl, ça commençait à faire beaucoup pour sa paranoia... mais après tout il ne comprendrait certainement pas le quart de ce qu'il raconterait et même si il le faisait un peu en quoi cela regardait il un pistolero vagabond comme lui, il devait d'ailleurs être en mission.

« I'm here to search for.. well... You have heard about the grave opened some times ago right ? Well there seem to be some sort of abnormal phenomenon around it du to the presence of an ancient artifact. I won't gave more detail but I mistake you for one of my friend who could have been an help for me in my job... »

Il s'arrêta et replongea momentanément dans son verre. Qu'est ce qu'il lui prenait d'être aussi coopératif ? Surtout après l'équivalent d'un kidpnapping ! Ça ne lui ressemblait pas, pas le moins du monde même. Mais après tout puisqu'il était déjà là dedans jusqu'au cou autant en finir. Il considéra l'option, elle ne lui plaisait vraiment pas mais après tout si jamais ce qu'il avait entendu n'était que des rumeurs et qu'il y avait juste quelques pilleurs de tombes il ne pourrait pas utiliser ses chaines, il lui faudrait bien un autre moyen de défense. Et si il s'avérait exacte que des phénomènes étranges avaient lieu un peu de chair à canon ne ferait certainement pas de mal...

« Say... You are on a job ? If not the I know something you could be interest in, since you seem so eager to stuck to me. I have to go over and see that grave, wanna come ? I'll pay you of course »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Sam 13 Aoû - 8:27

L'akuma ne put s'empecher de rire en voyant la tete qu'il tira en buvant son verre d'un trait. Il ne devait pas s'y attendre. Il lui sourit de plus belle, un sourire radieux. Il se figea avec ce grand sourire aux propos du jeune homme.

"-Sure I've hear about it! All the locals are going nuts over it! Sorry About that. Hope your not to disapointed!."


Il rit de plus belle alors que son esprit tournait a 100 a l'heure. Il n'y avait aucun doute. Lui aussi croyait que ce phenomen etait du a la presence d'une innocense. Bemole... Seul les personnes mellaient a cette guerre etait au courant de l'existance de cette matiere et ses effets. Impossible de savoir dans quel camp il etait. Pas un vulgaire finder dans tous les cas. Ceci serait peut-etre un probleme... Il ne sentait un encore menase mais il sentait les ennuies venir... et vite!


« Say... You are on a job ? If not the I know something you could be interest in, since you seem so eager to stuck to me. I have to go over and see that grave, wanna come ? I'll pay you of course »

Ah, oui! C'est vrai! Il lui avait dit qu'il etait pistolero. Sa bonne veille couverture. Pour lui c'etait la plus credible. Elle expliquait a la fois pourquoi il voyagait et pourquoi il avait un tel arme a feu. Alors il etait pres a l'employer, lui un parfaite inconnue qu'il ne sembler pas apressier, pour retrouver l'innocense. Il prenait un gros risque la. Mais apres tout, comment pouvait-il se douter a qui il avait affaire? L'aveuglement de jeune homme le mit en confience. Il aller pour l'instant le considere comme fesant parti du saint ordre au de la congregation qui pour lui n'avait pas beaucoup de diffenrance. Tout deux des groupes d'exorcistes, un qu'il pouvait attaquer et l'autre non. De pareil au meme quoi. Et pour l'instant il aller appliquer la methode du: "Laisse le trouve l'innocense et puis tu lui prend". Cela ne le mettait un en danger donc il n'enfregnier pas la close avec le saint ordre. S'il decouvrait le moindre indice montrant qu'il fesait parti de l'une ou l'autre organisation, il prendrai des actions.

"- I'm up for it! Sounds fun to me!!"

Il fini son verre cul sec et le reposa sur le contoir avec une belle sonoriter, un soupirant d'approbation. Il sauta de son siege et paussa quelque piece sur le comptoire.


"- Well come on Mr. James! Time for an adventure!!"
Revenir en haut Aller en bas
James Alexander
Compatible
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 25
Localisation : Entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Sam 13 Aoû - 16:56

Il était à deux doigts de lui répondre que si en effet il était plus que déçu, bien au delà d'être simplement déçu. Il était effondré et très irrité... une fois de plus on l'avait berné, une fois de plus il avait perdu son temps à chercher un fantôme. Était il seulement en vie ? Avec cette guerre on ne pouvait jamais savoir et lui n'était pas neutre mais engagé, il était de la Congrégation et se battait, il y avait des chances pour qu'il y laisse sa vie... comme elle l'avait fait auparavant. Mais quelque chose lui disait qu'il valait mieux ne pas accorder trop d'importance à cette possibilité, les mauvaises herbes résistaient à tout en général et il n'était pas du genre à se laisser arrêter par quelque chose d'aussi trivial que la mort. Non sans aucun doute était il encore en vie et certainement pas loin, quelque part dans un pays des environs à se rire de lui qui lui courait après avec tant de diligence.... Si il y avait méprise il aurait nettement préféré que ce soit avec un inconnu et pas une tête familière comme cet idiot de Michael. Ah tien il se rappelait de son nom ? Pourquoi s'en souvenait il d'ailleurs ? Quelque chose d'aussi déplaisant, il aurait dû l'écarter depuis longtemps ! Bah mieux valait ne pas y accorder d'importance, de toute façon soit il refusait sa proposition et il en serait débarrassé soit il acceptait et se rendrait utile et serait donc un poile plus supportable. Oui, il aurait bien voulu lui dire que le croiser en ce lieu était un pur déplaisir, du fond du coeur mais quelque chose le retint. Il n'avait pas manqué de voir le très léger changement dans l'attitude de Michael, l'immobilité de son sourire, subtile mais il était trop habituer à voir son entourage jouer sur les expressions pour ne pas noter le changement... était ce dû à ses paroles ou avait il subitement pensé à autre chose ? Il ne pouvait s'empêcher de penser que c'était sa faute, l'homme était il superstitieux ou avait il des notions en matière d'innocence qu'il n'aurait pas prit en compte ? Non... il était trop bêbête pour être acteur dans cette guerre, c'était forcément une coïncidence...
Il hocha la tête, finalement le blondinet était d'accord, tant mieux il lui servirait de bouclier humain. Il n'était pas certain que «  fun » soit une manière de décrire cette corvée mais c'était son problème pas le sien, plus il serait enthousiaste et plus il ferait du bon travail. Il le laissa se relever puis se tourna et posa à son tour quelques pièces sur le comptoir, n'ayant pas l'intention de laisser l'autre payer sa part. Il mit les mains dans les poches puis sortit du bar pour se diriger vers le lieu où il avait laisser son conducteur, le repéra dans la foule et lui donna ses instructions.

Une heure et demi plus tard les pyramides étaient en vue. Il fit s'arrêter le véhicule et en sauta lestement, remonta ses manches et récupéra le sac qui contenait ses outils de travail à l'ordinaire. On ne savait jamais à quoi on avait affaire dans des cas comme celui là. Le coup de la lance le lui avait fait apprendre à coup d'arguments... frappants. Cette fois ci il serait prudent et puis il n'était pas seul après tout. Il jeta un coup d'oeil vers son compagnon et lui indiqua l'est de l'édifice...

« It should be that way. You'll go first inside since you're my body guard »

Et la dessus parti en direction de l'entrée du tombeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Mer 24 Aoû - 8:55

Michael fut etone de voir que son employer pouvait se payer un conducteur. Bon apres il venait juste d'embauche un mercenaire alors... Il avait definitivement les moyens. Tres bien. L'akuma apprecia le transport. Il s'amusait en adressant des sourires charmeurs aux belle jeune femmes. Certaines rougissaient, d'autres riaient et il n'etait jamais ignorait. Mais la traverse fut vite desertique a son grand regret. Il prit un air ennuye alors que son cerveau tournait a plein regime pour savoir comment il aller faire marcher sa petite manoeuvre. Enfin arrive sur place il sorti et s'ettira de toute sa longueur en bayant au corneille. De son cote son employer se preparait a l'expedition.

« It should be that way. You'll go first inside since you're my body guard »

- Of course boss! That goes whitout saying!!

Et sur cela il prit les devants et se dirigea vers l'entre du tombeau. Il regarda l'edifice. C'etait vraiment quelque chose d'imposant. Dure a croire que ces humains avait reussit a construire une telle montaigne avec le stricte minimun. Ces pauvres rats. Devant l'entre, il tendis le bras pour l'empecher d'avancer.

- Let me clear the coats.

Il retira ses verre tiente qui l'empecherai de voire dans la penombre et se frotta les mains avant de degenait son revolver.

- It's show time.

Il entra avec un sourire de concerant aux levres qui s'effaca imediatement des qu'il penetra dans l'obscurite. Ses congeneres se retournaient en silence. Ces lvl 1 avait vraiment l'air legumises... Quel plai... Au moins il ne l'ennuyer pas a force de parler. Il siffla tel un serpent, presque inodoble a l'oreille humaine:

- Get lost, don't show yourselves, keep searching.

Les lvl 1 lui obehirent et s'engloutirent plus profondement dans la structure. Il recupera une torche et l'aluma a l'aide de son briquer personel. Il resorti avec un grand sourire.

- All clear!
Revenir en haut Aller en bas
James Alexander
Compatible
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 25
Localisation : Entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Jeu 25 Aoû - 17:00

Il faillit lui rentrer dedans à l'entrée de la pyramide et évita de justesse de le toucher, grimaçant. Décidément ça partait très mal, il aurait nettement préférer un appel oral plutôt que cela mais bon, même si il avait eu l'intention de lui dire quoi que ce soit le mercenaire était de toute façon déjà en train de s'engloutir dans l'obscurité sans un regard en arrière... au moins il avait le sens du professionnalisme on ne pouvait pas l'en blâmer. En attendant Il décida d'examiné l'édifice auquel il n'avait prêté que peu d'attention jusque là... La Pyramide, haute et imposante, dressait son énorme masse érodée par les siècles avait majesté, entourée qu'elle était par la grande mer de sable sans fin visible, tel le croc d'un monstre fabuleux mort depuis longtemps, seul testament des merveilles de son époques. Il comprenait aisément pourquoi le pays tenait tant à préserver ces merveilles, pourquoi l'édifice faisait rêver le monde entier et surtout pourquoi les pilleurs tournaient tous leurs regard affamés par ici... Si il n'avait pas déjà eu conscience de ce qui se cachait peut-être au coeur de cette merveille du monde antique il aurait sans doute rejoint l'opinion commune, fait rare, sur le fait que les trésors sommeillant dans le ventre de ce géant valait bien quelques milliards. Mais en l'état présent il savait que si ses soupçons s'avéraient fondés ce qui se cachait là n'avait en réalité pas de prix, bien au delà des milliards et millions... Mais mieux valait penser pratique et se concentrer sur ce qui se passait là tout de suite, si il entrait là le nez en l'air il avait toutes les chances de ne jamais ressortir. Il tourna de nouveau son regard vers l'entrée obscure de l'édifice au moment même où Michael en ressortait, un grand sourire aux lèvres et claironnant comme un paon... Bien malgré lui il leva les yeux aux ciels, mi exaspéré mi amusé, une première pour lui vraiment mais il ne s'attarda pas dessus. Il s'approcha et vint se planter devant lui...

« And pray tell me what have you cleared ? Rats or mummies ? »

Il secoua le tête, n'attendant pas la moindre réponse malgré le sérieux de la question. Il s'avança en le contournant et mit un pied dans la tombe millénaire avant de marquer un temps d'arrêt... il n'avait pas peur de l'obscurité, certes, mais quelque chose ne lui plaisait vraiment pas avec l'atmosphère qui se dégageait du boyaux de pierre devant lui. Il scruta l'obscurité sans rien voir d'autres que la nuit impénétrable, la lumière cessant d'être efficace après un bon mètre. Il se força à avancer, se maudissant de son comportement enfantin et serrant les poings en oubliant la précaution de faire passer son compagnon devant, il se fraya un passage jusqu'à ce que la lumière extérieur ai disparue, le halo rougeoyant de la torche le devançant de quelques pas de sorte qu'il voyait tout juste où il mettait les pieds et non plus loin. En temps normal il se serait volontiers arrêter pour observer plus attentivement les hiéroglyphes et autres ornements muraux qui transformaient les parois de pierres en trésors tout aussi précieux que l'or et les pierres précieuses si non encore davantage. Mais pour le moment il n'en avait que faire, son malaise augmentait à chaque pas et il en devinait la cause, cause multiple bien entendue... il y avait, bien entendu, la perspective d'être enfermé dans ce labyrinthe souterrain à tout jamais, sans possibilité de sortie, enterré vivant en ces lieux mais il s'agissait là d'une simple étincelle, de la goutte d'eau sur le point de faire déborder le vase. Il sentait sa résistance vaciller, son esprit dérivant dangereusement vers des lieux qu'il aurait souhaité ne jamais revoir. Sa paranoïa. Il sentait grandir la peur monstrueuse et totalement ubuesque qui présidait à ses crises de psychose et n'avait vraiment aucune envie de les encourager, il n'avait pas envie de tomber de faiblesse en un tel instant, pas alors qu'il était en mission, dans un tombeau datant d'avant J.C et avec un homme dont il ne saisissait que partiellement les motivations malgré son assurance qu'il ne serait pas un danger. Et d'ailleurs c'était, à défaut de mieux, vers lui qu'il tournait ses pensées pour se changer les idées puisque le blondinet était encore la chose la moins détestable dans le tableau qu'il peignait à l'heure actuelle. Pour une fois il aurait même concédé qu'il aurait aimé l'entendre débiter quelques idioties, histoire de s'exaspérer, de s'énerver, un sentiment sain envers une attitude saine si on pouvait l'appeler ainsi...

L'atmosphère était absolument détestable, un mélange de moisi et d'humidité, de pigment et de quelque chose qui ressemblait affreusement à l'odeur de corps en décomposition dans de l'eau. Il entre ouvrait la bouche pour respirer, essayant d'épargner son odorat tandis qu'un frisson lui parcourait l'échine. Les ombres autour de lui semblaient l'engloutir, voraces et il prit conscience de s'être déjà éloigné considérablement de l'entrée. Depuis combien de temps arpentaient ils les couloirs de la pyramide ? Longtemps, peut-être une heure, peut-être plus... ils s'étaient perdus... La prise de conscience le fit s'arrêter net, puis reculer d'un ou deux pas avant qu'il ne sente quelque chose de dur contre son dos et se tende violemment, comme frappé par la foudre. Michael. Il l'avait presque oublié sur le coup... et il venait proprement de lui rentrer dedans, enfer et damnation... Il se mit à trembler inconfortablement, le choc laissant place à la répugnance puis au malaise... Le contact l'avait subitement ramené à la réalité, il leva les yeux vers le visage du pistolero, recula de quelques pas et faillit avoir un arrêt cardiaque en entendant un net 'click' quelque part sous lui. Il n'eut pas le temps de dire ouf avant que le filet ne les cueille tout deux, faisant s'écraser Michael sur lui et les tirant à un bon mètre au dessus du sol, empaquetés comme de vulgaires lapins de garenne. De nouveau il sentit une panique totale le gagner et la répugnance l'engloutir, l'autre était... plaqué... contre lui... Sa respiration s'emballa, il était prit de spasme violent et essayait vainement de le repousser avec ses jambes tout en s'agrippant à ses épaules pour essayer de ne pas se laisser partir, sentant la crise de démence arriver comme les animaux sentent le feu. Écarlate tant de fureur que d'embarras il ne trouva rien de mieux que de plonger son nez dans le cou de l'autre pour éviter qu'il ne le regarde trop tout en maudissant terre et ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Ven 26 Aoû - 10:51

James lui adressa son regard exaspere. Celui qu'il apreciait tant et qui le faisait sourire sans retenue.

« And pray tell me what have you cleared ? Rats or mummies ? »

Michael rit chalereusement et le laissa passer puisqu'il semblait vouloire prendre les devants.

- Hey, this dig beloged to one of 'em great guys from way back when! I wouldn't be suprised if there'd be a bunch of thiefs in here!

Il le suivit dans l'obscurite qui regnait dans la pyramide. Il trouvait cet penombre assez agreable. Beaucoup plus frais et a son gout, paisible. L'humidite serait plus agreable lorsque la tempareture chuterai et l'odeur sur plus suportable bien qu'elle ne le gene pas. Il savait qu'ils ne craigner rien. Les lvl 1 avait du "faire le menage". Il esperait juste qu'il ne croise pas de cadavre... Apres son incosience l'aider aussi a etre calme. L'idee d'etre bloquer dans la pyramide ne lui traversait meme pas l'esprit. Il se contentait de suivre son employeur et d'eclairait le passage. Il regardait les hiéroglyphe avec ennuie. Les trouvant assez barbant vue qu'il etait mal eclaire. Bien qu'en eclairage complet il doute que leur soit disant "beaute" ou "valeur historique" ne l'atteigne... Non. Torturer quelqu'un ou rasser une ville etait beaucoup plus interesant. La seul raison qui le poussait a regarde les paroits etait qu'il cherchait un indice sur ou l'innocense se trouverait dans cet gigantesque pyraminde. Pour l'instant il ne voyant strictement rien d'interesant... Il vit James frissone et focalisa son attention sur lui. L'akuma se savait pas quoi en conclure. Son employeur fit quelque pas en arriere, il s'arreta et James lui resta dedans. Il ne bouga pas et baissa la tete pour le regarde, etonne de sa reaction. Le jeune homme s'emblait horrifer et mal a l'air. Michael le sentait trembler. Il regarda autour d'eux et ne vit rien qui aurait pu provoquer cette reaction. James le regarda panique et s'eloigna de lui. Hein? Il l'avait decouvert? Impossible! Comment?!

"Click!"

Un fillet veint les ceuillir et les soulever du sol. Michael laissa echappait un crie de surprise et se retrouva coller contre James. Ce dernier etait prit d'une peur panique et essayait de le repousser frenetiquement a l'aide de ses jambes ce qui etait particulierement desagrable a vrai dire. Il gestuculait pour eviter ses cou et fini par se placait entre ses jambes ou il le pouvait l'atteintre. L'akuma se tenait au filet pour se redresse.

-Hey! Nock it off!! Just...

Il n'eu pas le temps de finir sa phrase que James s'agrippa a son cou et y plonger son visage. Alors la il ne comprenait absolument plus rien. Mais alors rien de rien! Pourquoi quelqu'un qui ne vous "blaire pas" irait il s'accrochait a vous? Declique! La peur. Il ne voyer pas d'autre explication. Il tapota de ses mains ses epaule pour le rassurait un prit un ton calme.

-Hey, hey. It all right. It's just a net. Your in no danger. Ok? Just take a deep breath and calme down. Ones you've cooled down I'll cut us loose. So just
breathe. Your safe.


Il lui sourit amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
James Alexander
Compatible
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 25
Localisation : Entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Sam 27 Aoû - 19:49

Il n'osait pas ouvrir les yeux, c'était un cauchemar, purement et simplement. Il n'osait pas ouvrir les yeux, de peur de paniquer encore davantage. Le moins de ses sens seraient conscient de la proximité révoltante de l'autre le mieux il se sentirait et le moins de chances il y aurait de se mettre à criser là tout de suite... Il ne voulait pas ouvrir les yeux, et les gardait fermement clos, son souffle sifflant toujours mais de plus en plus bas, de moins en moins rapide au fur et à mesure que le premier choc passait, restant tout de même tremblante et formant presque une petite vapeur blanche dans l'humidité ambiante. Il ne se débattait plus, restant totalement immobile, tremblant et le coeur battant si fort qu'il était étonné de ne pas le voir bondir hors de sa poitrine. Il n'osait tout simplement plus bouger du tout, pas qu'il s'attende à déclencher de nouveau un piège un un autre mais plutôt que l'idée d'un contact de plus avec Michael risquait fort de lui être fatale et il ne tenait absolument pas a expliquer à son ambassade pourquoi il se retrouvait cloué en Egypte à cause d'une enquête pour disparition inquiétante ( et non, il n'était absolument pas le genre de personne à payer des pots de vins pour sortir plus rapidement, il avait son honneur tout de même ! ). Il se força donc à ne plus bouger d'un poile, ses nerfs à fleur de peau capables d'exploser d'un instant à l'autre... puis il soupira profondément, ignorant la voix de l'autre. Un long frisson glissa le long de sa colonne et il entre ouvrit finalement les yeux, peu assuré de savoir ce qu'il trouverait. La seule chose appréciable dans cette affaire c'était qu'au moins là il était au chaud, l'humidité se faisait moins présente et ça n'était pas plus mal pour aider à le calmer.
Ou pas... la main sur ses épaules le ramena brutalement à la réalité et il se senti mourir, littéralement... mourir. Touché, coulé, retour à la case départ et en avant pour un nouvel accès de nerfs. Il poussa un cri et se tendit avec une telle violence qu'il sentit ses muscles protestés sous le traitement... Sa prise sur les épaules de l'autre s'intensifia et il se mit crier, sa voix soudain aigue.

« Safe ?! SAFE ,! What are you talking about !!! Idiot, pervers !! Let me go ! Let me go ! Let me GO !!!! »

Il se sentait partir, ne savait plus ce qu'il pouvait bien débiter, ne savait même plus si il pensait encore. Il ne faisait que crier tout ce qui lui passait par la tête, déversant son mal être comme le sang d'une plaie ouverte, frappant et griffant tout ce qu'il pouvait atteindre tel une proie acculée par un prédateur et se débattant pour sauver sa vie. Il ne su jamais ce qui se passa ensuite exactement, tout ce dont il se souvenait c'était d'avoir agripper son cou à deux mains et d'avoir ressentit une douleur terrible autour de ses poignets, les chaines le brulant avec férocité et cherchant à se libérer de son contrôle. Il se souvenait s'être étranglé, autant de douleur que de surprise et avoir tourné la tête sur le coté, frappant sa tempe sur quelque chose de dur, les étoiles explosant alors devant ses yeux et l'expédiant dans un état de semi conscience qui le laissa avachi et complètement immobile, tel une poupée de chiffon. Il respirait lentement et en silence, sa gorge le brulant d'avoir trop crier et il regardait fixement devant lui sans rien y voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Jeu 1 Sep - 23:53

Il n’y avait que trois mots pour décrire ce que Michael avait causé : « Mode berserk ON. » Ni plus, ni moins. L’humain s’était mit à hurler dans son oreille tel une gamine sur le point de se faire violer. Sans aucune exagération, vraiment. Si, si. Michael peux vous l’assurer car ce cri sembler lui perçait les tympans. D’autant qu’il ne pouvait pas se dégager vue que James l’agrippait de plus belle. On dit que les fous suivent une certaine logique. Et bien là il ne la voyait pas. Mais alors pas du tout. Rien, nada, niet ! Et le voilà qu’il se mettait à l’insulter et à le traiter de pervers ! Bon dieu s’était quoi son problème ?! Il avait vraiment aussi perd de lui que ça ? Si c’était le cas pourquoi l’embaucher ?! Ou sinon il l’avait vraiment découvert ! Mais comment ?! Bon dieu, comment ?! Ou était sa faille ??? L’humain crié de plus belle. Ce qu’il disait n’avait pas de sens et l’akuma ne le prit pas en compte. Et là, au… là ! James se mit à l’étrangle. L’akuma senti un frisson qui parcourra son dos et qui lui hurler qu’il était en danger. Oh, le tuer aurait été radical mais il avait encore un minimum de sa tête ! Il dirigea sa main vers le haut du filet et redonna sa véritable apparence pour pouvoir couper la corde de ses grandes griffes. Risque ! Mais cela en valait la peine ! Et puis que pouvait-il voir dans cette obscurité et alors qu’il hurler a la mort ? Pas grand-chose à son avis… Bien qu’il avait prit une précaution supplémentaire en le forçant a tourner la tête. Ils tombèrent au sol et Michael se jeta en arrière pour se dégager. Il toussa et reprit son souffle. Quelle prise incroyable pour un vulgaire humain ! Vulgaire ? Pardi il devait forcement faire partie de cette guerre ! Forcement ! Pour qu’il puise lui faire irisé les poils de la sort il devait vraiment avoir quelque chose de louche. Et puis quel genre d’humain fait une telle crise ? Donc, ok, on va fait concession… pas lambda… Il se redressa, se rapprocha de James et pencha sur James. L’akuma reprit alors la troche, la ralluma et l’éclaira. Il était calme à présent, respirant doucement, regardant dans le vide. Ca s’était radical ! Quel timbre celui-là !! Il agita lentement sa main devant ses yeux, s’attendant à ce qu’il l’attrape, avec ses folles réactions…

- Hey man ! What the hell is your fuckin’ problem ? It’s a frinkin net ! Juste a net ! I wasn’t gona rape you !! Jeez ! What are you ? A loony ?!
Revenir en haut Aller en bas
James Alexander
Compatible
avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 14/03/2011
Age : 25
Localisation : Entre ciel et terre

MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   Ven 2 Sep - 23:18

La terreur était passée, tout comme la crise. Comme une tempête sur la cote, l'eau se retirant après ses ravages, le stress et la fébrilité le quittaient peu à peu comme le sang s'égouttant d'une plaie. Il était pourtant indemne, si ce n'était son esprit profondément secoué et vulnérable en cet instant... Sa conscience du monde se limitait à la faible sensation de quelque chose de dur dans son dos et de la douleur à sa tempe, pulsant comme si son coeur avait subitement changé de place. Petit à petit ses sens se remettaient du choc, lui faisant doucement prendre conscience de sa position allongée et de l'état de soudaine faiblesse qui l'écrasait comme du plomb, ou bien était ce les chaines à ses poignets ? Elles palpitaient et le brulait comme deux charbons ardents et il retint un gémissement de douleur en tentant de bouger... Un élancement remontant tel un choc électrique le long de ses nerfs jusqu'à son crâne, la terre se remit à tourner avec violence et un goût aigre lui vint en bouche. Il n'osa pas recommencer, tentant à la place de voir ce qui causait cette lumière qui agressait ses yeux. Quelques secondes passèrent durant lesquels il ne fit que cligner des yeux devant le halo doré, l'image restant affreusement flou... Il captait à peine les contour nébuleux de la silhouette qui se dressait près de lui, ou sur lui peut-être, sans parvenir à l'identifier. Il prit tout d'abord l'individu pour Karl, murmurant son nom d'une voix enrouée par les cris avant que son esprit ne se remette lentement en marche et écarte d'emblée cette solution... cette personne là, qui qu'elle soit, n'était certainement pas Karl. Il se força à faire bouger son bras droit malgré la douleur et récupéra ses lunettes avant de les remettre sur son nez, clignant des yeux sous la changement violent de perspective. Tout était soudain net et à ça place, tout était nettement découpé. Et son mal de crâne augmentait d'autant pour son plus grand malheur... Il se força à regarder vers le haut et vit tout d'abord la main, puis le visage et le reste... Egypte, Pyramide, Michael...

« Michael... »


Il ne savait pas quoi lui dire. Les mots du blonds se fondaient dans son esprit en un joyeux tintamarre qu'il mit un instant à décrypter avant d'aviser une réponse. Mais quelle réponse vraiment ? Que pouvait il lui dire sans se compromettre davantage ? Y avait-il même une seule explication plausible à sa réaction ? En tout cas il ne pouvait pas continuer de rester allonger là pour le reste de son existence, il fallait qu'il bouge, il y avait une mission sur le feu. Il leva de nouveau une main, légèrement, avec l'intention d'attraper l'épaule de son vis à vis pour se hisser sur ses pieds mais il ne réussit qu'à bouger les doigts.

« Micha...el... w-water... put it... on my wrists... »

Il attendit de sentir la fraicheur béni avant de tenter de bouger de nouveau puis se releva avec précaution, s'adossant au mur en respirant lentement et profondément. Il se mit à masser ses poignets et posa sur son compagnon un regard lourd et fatigué. Devait il vraiment s'expliquer ? Vu l'expression qu'il arborait mieux valait faire des concessions, il lui devait bien au moins un début d'explication, au moins un léger indice... n'importe quoi... Il se remit debout en oscillant sur ses pieds un bref instant avant de retrouver son équilibre. Il lui offrit un regard d'excuse.

« Sorry for freaking out like that... i'm... well let's say that touching me while conscious make me sick... Give me a little time and i'll be okay... »

Il s'adossa de nouveau au mur en fermant les yeux et faillit éclater en pleure en entendant un nouveau clique quelque part derrière lui. Le mur pivotant et un cri étranglé lui échappa tandis qu'il était happé par les ombres d'un couloir dissimulé. Il se massa le bas du dos sur lequel il avait attérit avant de regarder autour de lui. Quelque chose n'allait pas, vraiment vraiment pas. Non seulement ses chaines brulaient soudain avec encore plus de férocité mais en plus son instinct lui disait qu'il valait mieux faire attention...

« As much as i loath saying this... can you help me up and go see up there ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au pays des pharaons les miracles existent et les cauchemars aussi [PV Michael]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les monstres existent, et les fantômes aussi. Ils vivent à l'intérieur de nous, et parfois... ils gagnent.
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D-Gray Man RPG :: RPG : Le Monde :: L'Afrique :: Egypte-